Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Logo Liberté Algérie

Jeudi, 20 Juin 2013 09:50

Par : Ghilès O.

Pour cette manifestation dont les objectifs sont la protection de l'environnement et le recyclage des déchets, les organisateurs ont retenu un programme riche et varié durant ces trois jours.

La ville des Ouadhias (20 km au sud de Tizi Ouzou) a abrité durant trois jours la deuxième édition de l'Eco-carnaval Djurdjura, organisée les associations Trait d’Union, Imazighen-Environnement de France et Ithran d'Ath El-Kaïd, en collaboration avec l'APW, les directions de la culture, de la jeunesse et des sports, de l'environnement, et bien sûr avec l'APC des Ouadhias. En effet, pour cette manifestation, dont les objectifs sont la protection de l'environnement et le recyclage des déchets, les organisateurs ont retenu un programme riche et varié durant ces trois jours. Ainsi, depuis le lancement des activités ponctuées de nombreuses expositions au parc communal, le centre-ville était si animé que les rues n'ont pas désempli en raison de cette forte affluence en dépit d'un soleil de plomb. 
Six wilayas, à savoir Illizi, Tamanrasset, Tébessa, Oran, Tipasa et Mila, ont marqué leur présence à ce rendez-vous dédié à l'environnement, d'autant plus que l'année 2013 est placée sous le signe de sa protection. Ce qui est notable d'être signalé c’est l'hospitalité dont ont été gratifiés les invités par les habitants du village d'Ath El-Kaïd (classé au patrimoine national depuis 2006) d'une part, et d'autre part par les membres de l'association Ithran et le comité du même village qui les ont pris en charge totalement. 
Côté expositions, les associations issues de daïras de la wilaya, à savoir Beni Douala, Iferhounène, Aïn El-Hammam, Larbâa Nath Irathen, Draâ El-Mizan, Bouzguène, Tizi Rached, Ouadhias, ont chacune de son côté présenté les objets obtenus à base de papier, de verre, de plastique, de bois récupéré dans la nature. Les visiteurs ont eu droit à des chefs-d’œuvre. 
C'est dire que dans la nature rien ne se perd, mais tout se recycle. C'est une opportunité donnée à tous ceux qui veulent faire du recyclage leur credo, notamment avec tout ce qui se fait ici et là pour être en communion avec l'écologie, d'autant plus que les organismes qui peuvent jouer un rôle prépondérant dans la création de microentreprises (Ansej, Cnac, Angem) étaient de la partie. Le 15 juin, dès 9h, les enfants arborant de belles tenues ont commencé à se regrouper à l'entrée de la ville. Le coup d'envoi de ce défilé de 600 enfants, venus de différentes daïras, a été donné par le comité d'organisation. Ils ont parcouru ce tronçon de la RN30, d'ailleurs interdit à la circulation pour cet événement, du marché des Ouadhias jusqu'au centre-ville. A l'arrivée au centre-ville, ce fut la visite de tous les stands. En parallèle, il y a eu des troupes théâtrales et des animations musicales. Dans l'après-midi, le ton est donné aux conférences. Ainsi, des docteurs et des universitaires ont exposé des thèses sur le recyclage et l'environnement. On retiendra la présence de Rabah Lekadir, de M. Chenane et de M. Hammoum qui, tour à tour, axeront leurs interventions sur des thèmes tels que “Perspectives de la gestion des déchets en Algérie, gestion des déchets : volet juridique et avantages”. Au terme de cette rencontre, les trois premiers produits ont été primés. “C'est une réussite complète. Nous avons atteint les objectifs assignés à cette édition. Nous remercions tous ceux qui ont contribué de loin ou de près à cette deuxième édition”, dira Mme Cherief Safia, une organisatrice à cet Eco-carnaval Djurdjura sur l'environnement. Quant à la quatrième journée supplémentaire au programme, elle a été consacrée à une randonnée pédestre du village Ath El-Kaïd jusqu'au sommet de Tamda Ouguelmine.


O. G

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article