Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

Dossier les aurés (6/7): recettes de cuisines

 


LA gualette (AGHROUME)
joue un grand rôle dans l'alimentation chaouia .non seulement elle remplace le pain ,mais encore elle entre dans la composition de certain plat elle est faite dans chaque famille car il n'y pas de boulanger de metier en Aurês,avec un boû maghlouth préparer au fu et a mesure des besoins ORDINAIREMENT SES dimensions sont proportionnées au nombre d'individus à nourrir ;chez certains gens tres pauvres,cependant la femme trouve plus economique de faire autant de petites galettes qu'il ya des perssones dans la famille;ainssi ,chacun a sa part ;rien de plus .
il ya deux sortes de galettes :la kesra et l oukfil ou matlou: la kesra est la galette sans levain ,elle est faite tout les jours et,le plus souvent deux fois par jour,pour chaque repas ,l'heure importe peu .l'oukfil est la galette leveé ,elle peut n etre faite que tout les deux jours.
pour preparer la kesra ,la femme moud ,ou fait moudre par une de ses filles la quantité de grains necessaire,procéde au bultage ,si son bien -être le lui permet et melange les diverses qualités de farines moulues et tamiseés elle dispose ,par terre autour d'elle un TARBOUT destiné au pétrissage et qui est plus ou moins grand ,suivants les dimenssions a donner à la galette ,un pot plein d'eau et un autre contenant du sel ,elle vide la farine dans le tarboût en prononçant la formule consacreé :au nom du dieux clément et miséricordieux!" puis ajoute de l eau du sel et,parfois du beure,pour pétrir ,elle ne sert d'aucun instrument ,elle prend la pâte,la roule et la travaille à pleines mains (PI.XVI-1),duant un quart d'heur environ quand il faux verser de l 'eau elle se sert de la main gauche ,tandis que la droite ,qui a de la baraka ,continue à pétrir elle donne à la galette une forme ronde ,comme celle du tarbout l'pelait avec la paume de la main ,l'egalise et la fait cuire dans fân preablement chaufee la retournant ,au bout d un instant ,pour que le feu la saisisse des deux cotes la cuisson  dur e environt vingt minutes ;elle est faite sur le kanoun ,entre les trois pierres du quel sont allumés des morceaux de bois .
si l auressiene veut faire de l oukfil ,elle méle a la pate fraiche un peu de levain ,morceau de pâte framentée dantant de l 'avant veille,la laisse reposer pendant deux ou trois heures,et la triture de nouveau L OUKFIL gonfle d'autant plus que la pâte a été pétrie plus longtemps a l 'avance ;elle est plus légere que la kessra et se rapproche d'avanatage du pain .pendant la cuisson ,la femme y fais , a l aide d'un noyau de dattes ,une serie de trous affectant souvent la forme d'une croise .
nb LA KESSRA =ERAKHSSASSE 
 
LE ZIRAOUI
est un plat tres apprecie des chaouia c est avec le(zrir) les mets plus raffiné de la cuisine aurassienne,a MENAA la femme petrit dans un(tarboût) a l aide de semmoule fine ,une pâte qu'elle aditionne de beurre fondue ou d'huile ,apres un bon petrissage ,elle etale un melange de beurre et de dattes ecraseés;cella forme un gâteau qu elle coupe en morceaux et fais cuire sur (fân) dans l oued el abiod la recette differeune galettes exicivement mince est emietée et jetée dans un melange de dattes ecraseés et de beurre ou d'huile placé au preable sur le feu ;le tout bien malaxé;est versé sur un plat il ya toujours même en matiere de cuisine plus de rafinement et déelegance dans l'oued abdi que dans l'oued abiod

 

La berboucha ( eberbouch)

Aberbouch est un couscous a gros grain pour preparer le grain la femme met de la semoule dans un (tarbout) ou sur l’almsîr ,l’humecte légérement et progressivement avec de l eau et la roule entre ses mains de façon à le faire gonfler .

Dans une marmite ,elle fait un bouillon avec morceaux de viande de mouton ou de chevre et le plus grand nombre possible de légumes ,tomates,oignon,navets,ail,fêve,pois chiches ,cougettes,ect ajoutant toujours des condiments :sel piment,poivre,clous de girofle,coriandre,carvi et ras el hanout ,car les chaouia aiment la cuisine tres relevée

Le grain mis dans un récipient de terre (keskas)placé sur la marmite cuit a la vapeur du bouillon au bout de trois quarts d’heur environt la femme le retire et le travaille de nouveaux avec l’eau puis le fait cuire une deuxieme,au moment de le manger ,elle le malaxe avec du beurre rance parfume d’anis pilé

Malgré leurs connaissances theorique,les femmes chaouia apportent beaucoup moins de soins qque les femmes ARABES à la manipulation du grain celui –ci insuffisament travaille,gonfle mal .

 

La tachekhchoukht

Est un plat connu dans tout l’ aures ; on pouvait presque dire que c est le plat national des chaouia l’auressiene fait une sorte de galette tres fine pétrie au beurre ou à l’huile qu’elle emiette dans un tarbout et qu’elle arrose d’une merga tres épiceé dans la quelle ont cuit de la viande ou de la graisse ,des abricots secs et des tomates ,telles est la recette courante dans la vallée de l oued ABDI notament a MENAA et amentane ,on ajoute volontiers du beurre fondu( adhâne) à ce mets ;on dit meme que la tachekhchoukht doit etre bien beurré A MENNA encore pour la fête du printemps ,on a coutume quand le plat est prêt a etre servi de le garnir d ‘œufs durs cuits dans la merga et de datte deglet noûr coupées en morceaux ,puis de l ‘aroser avec de beurre

 

 

 Source: Gaudry, M. http://membres.multimania.fr/zalatoo/newpage11.html

 


Lundi 18 janvier 2010 1 18 /01 /2010 11:00
- Publié dans : La cuisine Orientale
Le poisson dans la cuisine orientale est omniprésent et sa préparation varie d'une région et d'un pays a un autre mais l'utilisation des épices est le lien commun.

Je vous présente là une cuisson à l'étouffée dans un fait tout et non dans un tajine traditionnel car le mien est fêlé.
Je garde tout de même le mot Tajine pour désigner son côté oriental J'espère que ma recette vous plaira et vous donnera envie de la faire.


Un plat facile et pas trop cher.

J'ai utilisé du Merlan mais on peut prendre d'autres comme la Dorade, du dos de cabillaud, des filets de julienne...A vous de voir selon les moyens de chacun.

5 pièces de Merlan (enfin c'est la quantité que j'ai utilisé car nous sommes 5 à la maison)
1 beau poivron rouge
1 belle tomate bien rouge
1 oignon
3 gousses d'ail
1 citron
2 c à c de cumin
1 c à c de paprika
quelques cuillerées d'huile d'olive
sel et poivre noir

Dans un plat, versez quelques cuillère à soupe d'huile d'olive, pressez le jus de citron dedans et incorporez le paprika, le sel, le poivre ainsi que 2 gousses d'ail réduite en purée et enfin 1 c à s de cumin. Mettez y dedans le poisson lavé et coupé en 2. (Si vous le laissez entier au moment de servir, il se cassera en 2). Badigeonnez les morceaux avec la préparation. Réservez le temps de préparer le reste.

Émincez l'oignon et le poivron. Faites les revenir pdt quelques minutes dans un peu d'huile  avant d'ajouter la cuillère à café de cumin restante ainsi que la tomate détaillée en morceaux et 1 à 2 c à s d'eau pour faire un fond de sauce et le cuire sans le brûler.
Après 5 min de cuisson, posez dessus les morceaux de poisson et ajoutez la marinade.
Versez un 1/2 verre d'eau et laissez le tout confire pendant au moins 30 min à feu doux.

Pendant ce temps, préparez l'accompagnement. Ici je l'ai servi avec une purée maison tout simplement.



Recette et Photos Taous©



Dorade Royale à 5.65 €/kg
Dorade Grise à 5.85 €/kg
Pavés de Saumon à 7.65 €/kg
Crevettes cuites à 7 €/kg
Bouffi à 3 €/kg

Et plein d'autres...Je ne sais pas si ces prix là sont valables dans tous les hypermarchés du même nom !

Crédit vaisselle
Luminarc
 
Source:Taous©Les saveurs Partagées de Taous 




           Quelques plats de la cuisine algérienne (wikimédia)


Bourek à la viande de mouton, bourek au poulet, bourek aux crevettes, brik, bourek annabi, chourba algeroise, chourba frik, chourba beidha(blanche), djari aux fèves, djari byadh(blanc), harira, hriret ezaatar, chourba bel houte(chourba au poisson)....

Coucous aux légumes, coucous bel hlib, couscous aux fèves, couscous aux ausbaan(taam bakbouka), couscous kabyle, seffa ou couscous sucré aux dattes, masfouf bezbib, masfouf ou couscous aux fèves et petits pois au petit lait, rfiss, refiss tounes, mhamssa, berkoukes, haswa, tchartchoukha, hmiss, tchektchouka, tbikha, tandjia, sfiria, tadjine zitoun, poulet citron confit et olives, kefta, mechoui, bin narin, beranya, dar ami, dolma aux courgettes, mthewem byedh, mthewem hmar, dholma batata, dholma felfel, dholma tomatiche, dholma zitoun, kbab, mderbel bithendjal, lham hlou, viande aux coings, viande aux pommes, viande aux pruneaux, viande aux resins secs, viandes aux amandes, djouase djelbana karnoun, djouase djelbana bel kafta....

Msemen, mhadjeb, sfendj, baghrir, chakhchoukha bel tmmar (aux dattes), makroud, baklawa, mkhbez djouz, mkhebez louz, makrout el louz, tcharak ariane, tcharek mseker, dziriette, knidlette, mchouek, mchaka, kelb el louz, griouech, samsa, zlabia, kaak, fanid.......

[modifier] Ingrédients

Les ingrédients utilisés dans la cuisine algériennes sont principalement :

Légumes :

pomme de terre

haricots verts

carottes

poireaux

navets

aubergines

courgettes

champignons

Fruits :

oranges

clémentines

Pastèques

Figues

Grenades

Dattes

Nèfles

Figues de Barbaries

Amandes

Raisins

tomates

pêches

abricots

pommes

poires

Viandes :

mouton, agneau

bœuf, veau

poulet

lapin

dinde

pigeon

canard

chameau

viande de cheval

( peu consommé pour les deux dernières )

Fruits de mer :

sardines

thon

saumon

truite

moules

huîtres,

crevettes

cabillaud

oursins

et autres

Boissons :

le lait

le petit lait

le lait d'amande

la menthe

[modifier] Plats

Les différent plats de la cuisine algérienne sont regroupées par catégories classées par ordre d'entrée sur table.

[modifier] Pains

Kessra (pain)

Taguella

khobz e'Ftir

Matlou (pain levure)

khobz koucha ou e'dar

rakhsis

el meloui

On trouve 2 sortes de pains, le pain koucha et le pain tajine.

Le pain koucha est fait à partir de farine de blé classique, pétri, puis cuit au four à pain (koucha).

Le pain tajine est fait environ pour 60% de semoule moyenne, et 40% de farine de blé, pétri, puis cuit sur une plaque de métal épaisse et circulaire à petits bords (tajine). Le pain tajine de forme circulaire et épais de 1,5 à 3 cm est retourné assez souvent pour cuire tous ses cotés. Sa couleur de croûte est dorée avec des zones sombres dues à la cuisson, et on peut voir la texture des grains de semoule cuite.

Pour les deux types de pain, la mie est souvent parsemée de graines d'anis (habette el hlaoua) ou de nigelle (sanoudj ou habette el baraka).

[modifier] Entrées

bricks, boureks

maaqoudas

salades mechouia (poivrons ou aubergines)

entrées poissons(sardines, thons..)

salades légumes selon saisons très variées et en tout genre

multitudes d'entrées selon région

[modifier] Soupes et potages

Djari, rouge (au boulghour fin), blanc , région Constantine

Chorba rouge (au petites pâtes fines appelées mkatfa) ou blanche région Alger

chorba rouge(au boulghour gros) grande partie du sud

harira tout l'ouest jusqu'au sud Algérien

[modifier] Sauces

multitude de sauces

blanches, rouges, jaunes.

épicées, piquantes, douces, très sucrées...selon région.

Il faut dire que la cuisine Algérienne est très riche. Elle est comme la langue (dardja), un brassage de plusieurs populations.

[modifier] Salades

[modifier] Plats principaux

Couscous

Thermis, sorte de ragoût d'agneau ou de poulet, dont un des ingrédients principaux peut être des petits-pois(djelben), ou des pois-chiches(hommos), ou des haricots blancs (loubia), ou des haricots verts.

hasbane kabyle

Lhemis kanoun (poivrons et piments grillés, écrasés, assaisonnés d'huile d'olive)

rechta algéroise

[modifier] Plats de légumes

choukchouka

verkoukesse (« r » roulé à l'espagnole, (berkoukes ou aïch)

koka

koursi rafika

[modifier] Desserts et les gâteaux

Ghribia

[modifier] Recettes

[modifier] Soupe aux fèves (6 personnes)

Comme la fève est un signe de chance et un porte bonheur, la coutume est de servir une soupe aux fèves bouillie à l'occasion des naissances ou des mariages. On la sert à peine salée, parfumée au cumin.

1 kg de fèves fraîches (inutile de les faire tremper préalablement pour les réhydrater)

3 gros oignons

3 courgettes

4 gousses d'ail

1 petit chou

200g de croûtons

200g de coriandre fraîche

huile d'olive (2 cuillerées à soupe) de Kabylie !

sel poivre, cumin

Pelez et émincez finement les oignons et faites les revenir dans une cocotte avec 2 cuillerées l'huile d'olive.

Pendant que les oignons reviennent à feu doux, nettoyez et épluchez les fèves.

Quand les oignons sont bien commencent à blondir, couvrez les d'eau bouillante pour saisir leur suc et rajoutez sel, poivre, coriandre.

Rajoutez alors les fèves, puis les courgettes épluchées et coupées en rondelles, puis le chou déjà lavé et émincé finement.

Pendant que la soupe cuit (une demi-heure), faites griller des croûtons et frottez les à l'ail pour accompagner. Servir chaud.

Vous pouvez aussi décider de servir cette soupe en la mixant. Le potage servi sera alors plus onctueux. Décorer alors de quelques feuilles ciselées de coriandre frais. Vous pouvez aussi la décorer avec de fines rondelles de carottes très fines.

Bien que cette soupe soit très équilibrée du point de vue diététique à cause de ses protéines végétales, vous pouvez la servir avec des petits cubes de poulet ou de bœuf bouilli.

[modifier] Soupe au persil (6 personnes)

On utilise à la base les feuilles extérieures d'une grosse laitue vert foncée (riche en vitamines C) qu'on épaissit avec des pommes de terre , ou, dans une version plus raffinée, avec des courgettes ou des champignons. Ce potage est très vivifiant.

500g de pommes de terre

1 bouquet de persil

1 bouquet garni

gros sel, poivre du moulin

1 filet d'huile d'olive

Mettre 1 litre et demi d'eau à bouillir avec une cuillerée à soupe de gros sel

Pendant ce temps, épluchez, lavez, et coupez en petits dés les pommes de terre que vous jetez dans l'eau de cuisson

Rincez et hachez grossièrement la laitue et le persil en gardant quelques brins frais pour la décoration.

Autrefois, la soupe cuisait pendant une heure et demi à petit feu. Une demi heure pour la cuisson des pommes de terre coupés en dés paraît amplement suffisante Mettre la laitue et le persil au dernier moment permet de conserver les sels minéraux. Donc mettez le persil et la laitue dix minutes avant la fin de la cuisson. Mixez et servez avec le persil ciselé.

Pour la décoration, et pour équilibrez cette soupe en protéines, vous pouvez rajouter un œuf dur dont vous aurez haché le blanc et le jaune à part, pour varier les couleurs de l'assiette. Cette soupe est très riche en vitamines C et sels minéraux. L'huile d'olive n'est pas indispensable mais peut parfumer agréablement cette soupe. 5 autrefois, les travaux des champs était rudes et les hivers rigoureux. Il faut donc adapter ces recettes traditionnelles pour une vie plus citadine, qui nécessite moins d'apports en calories.

Si vous souhaitez la rendre onctueuse sans utiliser de pommes de terre, vous pouvez utiliser des courgettes à la place ou même des champignons. (ces remplacements permettent de faire un régime amaigrissant sans se priver de cette recette)

[modifier] Couscous au mouton (4 à 6 personnes)

(4 à 6 personnes)

800g de viande coupés en morceaux (collier et épaule)

3 gros oignons

3 grosses tomates

4 gousses d'ail

1 poivron vert

Piment de Cayenne

500g de semoule

huile d'olive

beurre

harissa

sel poivre, cumin ...4 épices

ensuite, compter environ un légume par personne

4 à 6 grosses carottes

4 à 6 navets

4 à 6 courgettes

Pelez et émincez finement les oignons. Réservez.

Versez deux cuillerées à soupe d'huile dans la partie basse d'un couscoussier et quand l'huile est bien chaude, faites revenir à feu doux les gros morceaux de viande en les retournant. Ajoutez ensuite les oignons puis retirez le couscoussier du feu.

Pelez les tomates en les ébouillantant une minute dans l'eau bouillante. Coupez les en gros quartiers.

Pelez les carottes et navets et coupez les en rondelles.

Pelez les gousses d'ail et écrasez les au pilon.

Coupez le poivron en deux , ôtez les graines et cloisons avant de les détaillée en grosses tranches.

Remettez le récipient sur le feu avec tous les légumes

Couvrez d'eau et salez légèrement.

Faites cuire couscous au mouton sur feu moyen pendant une heure environ.

Environ 20mn avant la fin, rajoutez les courgettes coupées en tronçons et le piment.

Pendant la cuisson de la viande et des légumes,

Versez la semoule dans une passoire et passez-la sous l'eau froide

Versez-la dans un saladier, et couvrez pour la laisser gonfler pendant 15 minutes.

Versez-la ensuite dans la partie haute du couscoussier et faites-la cuire pendant 20 minutes.

Versez la ensuite dans un plat creux, arrosez-la d'eau salée en ajoutant un filet d'huile, couvrez et laissez gonfler 10 minutes.

Remettez-la dans la partie haute du couscoussier et poursuivez la cuisson pendant 15 minutes.

Versez la semoule dans un plat creux en terre vernissée et ajoutez quelques noix de beurre.

Égouttez les légumes et la viande, disposez les dans un autre plat creux, en les arrosant de bouillon.

Servez le reste de bouillon à part, en lui ajoutant un peu d'harissa pour le pimenter.

Vous pouvez compléter la garniture avec des pois chiches chauffés dans un peu de bouillon que vous avez préalablement fait tremper.

Recette pour enfant En Kabylie, il est courant de servir aux enfants le reste de la graine accompagnée de sucre, raisins secs et el bun, sorte de lait fermenté. Ce menu, riche en céréales, vitamines, protéines animales et végétales constitue un repas très équilibré du point de vue diététique. On peut le décliner en version végétarienne car les pois chiches apportent les protéines indispensables.

[modifier] Couscous montagnard blanc au bœuf pour 4 à 6 Personnes =

1kg de viande de bœuf coupée en morceaux copieux (jarret, flancher; basse cote)

3 gros oignons

1 grosse tomate

500g de semoule moyenne

huile d'olive vierge

mélange d'épices (pas de ras el hanout), poivre noir, poivre rouge, coriandre en poudre

4 grosses carottes

4 à 6 navets

200g de haricots verts (remplacé par le choux en hiver)

deux branches de céleri

6 courgettes (remplacé par de la courge en hiver)

400g de pois chiches

Dans le bas de la couscoussière mettre 3 litres d'eau, l'oignon coupé, la cuillerée d'huile d'olive la viande, la tomate hachée ou coupée, laisser bouillir un moment puis ajouter les épices. En attendant mettre la graine à cuire à la vapeur dans le couscoussier pour la première étape. Attendre 5 min après passage de la vapeur (s'il s'agit de couscous industriel) pour enlever puis asperger d'eau modérément salée pour ramollir et séparer la graine. Il faut veiller à ce que le couscous reste "Al dente" pour préserver le goût de la pâte. A mi-cuisson de la viande, mettre le reste des légumes à cuire (sauf la courgette).

Attendre que le couscous absorbe l'eau et le remettre à cuire pour la deuxième étape. Retirer et séparer la graine avec une écumoire ou une grande cuillère en bois. Servir avec la sauce blanche.

[modifier] Poulet aux amandes ( 4 à 6 personnes)

Un beau poulet

5 gros oignons

200g d'amandes épluchées fraîches ou séchées

30 g de gingembre râpé

1 bouquet de persil

6 œufs

sel , poivre blanc, cumin

3 cuillerées à soupe d'huile d'olive

1 dose de safran

Coupez le poulet préparé ( plumé, lavé, séché ) en gros morceaux en coupant aux articulations.

Faites le revenir un peu dans une cocotte avec les oignons épluchés et coupés finement en rondelles .

Ajoutez le sel, le poivre moulu, le persil haché et le gingembre râpé.

Couvrez d'eau et portez à ébullition . Laisser cuire une heure à feu doux.

Pendant ce temps , faites bouillir les 6 œufs dix minutes. Mettez les de suite sous l'eau froide pour les écailler facilement.

Remettre une dose de safran dans l'eau et recouvrez d'eau chaude. Plongez y les œufs jusqu'à ce qu'ils soient bien colorés.

Faites dorer les amandes hachées grossièrement dans une poêle à feu doux sans les laisser noircir.

Sortir les morceaux de poulet cuits et les dresser sur un plat de terre bien chaud.

Les arroser avec le jus de cuisson réduit et saupoudrer d'amandes hachées.

Coupez les œufs devenus jaune en quartier pour décorer le plat et décorer avec quelques brins de persil ciselé.

Conseil personnel:

Vous pouvez aussi servir ce plat avec quelques abricots ou pruneaux secs , que vous aurez mis préalablement à tremper dans de l'eau tiède additionnée de quelques gouttes de fleur d'oranger. Servir avec du riz complet ou du riz sauvage. Ce plat ira très bien aussi avec du couscous . Rien ne vous interdit de saupoudrer le plat d'un peu de cannelle ...

Remarque: repas très riche en protides (viande + œufs) Recommandé pour une femme qui allaite car les amandes donnent beaucoup de lait et ce plat est très nourrissant.

Adaptation citadine: Si vous êtes très pressé et que vous avez de nombreux invités, il vous est possible aussi d'adapter cette recette avec des escalopes de poulet surgelé. Dans ce cas, vous comptez un morceau de poulet par personnes. Vous faites un peu dorer les morceaux de poulet ( déjà décongelés) mais vous laissez cuire très peu de temps. Vous saurez rendre la présentation attrayante en alternant le poulets, les œufs colorés, les pruneaux ou abricots secs.

Vous pouvez aussi servir ce plat accompagné de patates douces. Ce sera délicieux.

[modifier] Les recettes de pâtisserie

[modifier] Gâteaux traditionnels

Ghribia Ingrédients :

750 g de farine

250 g de beurre

250 g de sucre glace et un peu de Cannelle.

Préparation : Dans une terrine, travaillez à la main le beurre non fondu pour l’amollir suffisamment. Versez progressivement le sucre sur le beurre sans cessez de travailler jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ensuite, versez dessus la farine tamisée en continuant à travailler , jusqu’à obtention d’une pâte ferme. Formez des boulettes de la grosseur d’une noix que vous façonnerez en forme de cônes. Saupoudrez de cannelle les sommets. Disposez les gâteaux sur une plaque beurrée ou huilée. Cuire à feu doux dans un four préchauffé.

Une autre manière de faire la ghribia et comme la garantita est le repas du pauvre la ghribia et le gâteau du pauvre.

Ingrédients:

750 g de farine 250 g d'huile ou 1/4 de litre 250 g de sucre cristallisé 1 œuf 1 sachet de levure chimique et un peu de Cannelle.

Dans une terrine, travaillez à la main l'huile avec le sucre sans cessez de travailler jusqu’à ce que le mélange blanchisse. rajouter l'œuf. Ensuite, versez dessus la farine tamisée en la mélangeant à la levure en continuant à travailler, jusqu’à obtention d’une pâte ferme. Formez des boulettes de la grosseur d’une grosse noix que vous façonnerez en forme de cônes. saupoudrez de cannelle les sommets. Disposez les gâteaux sur une plaque huilée. Cuire à feu doux pendant 15 à 20 minutes dans un four préchauffé la sortir blanche du four.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article