Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web NOUARA

Version imprimable Suggérer par mail
04-11-2012



Un taux de 40% de la production d'électricité destinée à la consommation nationale sera d'origine renouvelable à l'horizon 2030, a indiqué dimanche le PDG de la Société nationale de l'électricité et du gaz (Sonelgaz), M. Nourredine Bouterfa.

Cet objectif est inscrit au programme national pour les énergies renouvelables (2011-2030) auquel une enveloppe de 60 milliards de dollars a été allouée, a précisé M. Bouterfa sur les ondes de la Radio nationale. La période allant de 2011 à 2014, constitue une étape de "définir des projets, les technologies à utiliser et les moyens financiers", a-t-il déclaré, indiquant que certains projets sont déjà en chantier. Parmi ce projets, figurent la centrale pilote de Ghardaïa qui va utiliser toutes les technologies photovoltaïque, la centrale éolienne d'Adrar qui "sera mise en service en fin d'année ou début 2013" et l'usine de panneaux photovoltaïque de Rouïba, "en cours de construction".

Le choix de la technologie à adopter, les effets des projets sur l'environnement et les modes de partenariat à appliquer constituent, selon M. Bouterfa, les clés de l'aboutissement de l'investissement lancé à cet effet. Ce programme consiste à produire, à l'horizon 2030, "12.000 mégawatts pour la consommation nationale, dont plus de 7.500 d'origine solaire-thermique, 2.000 mégawatts d'éolienne et entre 2.000 et 2.500 du solaire photovoltaïque", a expliqué le PDG de Sonelgaz. Toutefois, le programme solaire viendra seulement en appoint et ne constitue, en aucun cas, un palliatif à l'énergie classique, a insisté M. Bouterfa.

"La satisfaction de la demande locale doit être assurée par l'énergie classique. Le solaire viendra en appoint, ou simplement en complément (...) nous n'allons pas compter sur le soleil pour alimenter la population", a-t-il indiqué à cet effet.

Concernant les régions du sud-est et sud-ouest qui ont connu l'été dernier de graves problèmes de coupures d'électricité, M.Bouterfa a fait état du lancement de plusieurs projets du renforcement de la production, du transport et de la distribution afin d'éviter aux populations de revivre la même situation.

Les renforcements toucheront les régions d'El Oued, Adrar, Timimoun, Tamanrasset, Tindouf, Ain Amenas, et Illizi où "la situation sera meilleure avant l'été prochain", a affirmé M. Bouterfa.

En outre, les lignes M'sila-Biskra, Barika-Ain Djasser (Batna) "ont déjà été mises en service", celle de Barika-Tolga sera renforcée par des groupes d'une centaine de mégawatts et la ligne Hassi Messaoud-El Oued sera renforcée par 400 mégawatts, a-t-il précisé. Le renforcement du réseau de transport et la mise en place de nouvelles centrales électriques est un investissement qui "tourne autour d'un milliard de dollars" et constitue un "plan d'urgence pour éviter les pénuries vécues l'été dernier".

"C'est près de 2.000 mégawatts supplémentaires qui viendront renforcer le parc de production. Si nous arrivons à mettre en œuvre ce programme, la situation ne sera pas celle de 2011, ni celle de l'été 2012", a-t-il souligné. Par ailleurs, le responsable de Sonelgaz a exhorté les autorités locales à lever les obstacles administratifs liés à l'accès au foncier afin de pouvoir réaliser ce programme dans l'échéance fixée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article