Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie

 

http://www.elmoudjahid.com/

L'opération d'ensemencement des bassins d’irrigation agricole de la wilaya d’Aïn Temouchent a donné de très bons résultats sur le terrain, a affirmé samedi le directeur de la Chambre locale de la pêche et de l’aquaculture.

Cette expérience «concluante» est menée depuis 2009 en collaboration avec la Chambre de l’agriculture et les directions des services agricoles, de la pêche et des ressources halieutiques ainsi que des ressources hydriques, a indiqué M. Hamri Abdelbasset. «Les produits de la pêche, des poissons d’eau douce comme le tilapia d’Egypte et la carpe royale, ont été déjà introduits sur le marché local pour répondre aux besoins des consommateurs», a-t-il expliqué.

Le même responsable a estimé indispensable l’organisation d’une campagne de sensibilisation pour encourager la consommation de poissons d’eau douce car, a-t-il souligné «les consommateurs préfèrent de loin de poisson de mer». Dans ce cadre, M. Hamri a signalé la tenue, en fin de semaine écoulée, d’une journée de sensibilisation des fellahs pour l’introduction de ces poissons dans les bassins d’irrigation agricole. Pour appuyer ces actions, il a annoncé le lancement, dès la prochaine rentrée sociale, d’une formation de courte durée au profit des fellahs au niveau de l'école de pêche de Beni Saf.

Celle-ci sera sanctionnée par un diplôme de formation à la carte qui leur permettra de gérer leurs bassins d’irrigation agricole ensemencés. L'expérience d'ensemencement d'Aïn Temouchent, menée sous l’égi-de du Centre national de recherche pour le développement de la pêche et de l’aquaculture (CNRDPA) de Bousmail (Tipasa), a-t-on rappelé, a aussi démontré «une influence très positive sur les rendements agricoles des terres irriguées à partir des eaux de bassins ensemencés», a précisé, pour sa part, M. Mâarouf El Hadj Abdelkader, président de l’association «Barrage Oued El Hallouf». «D’importants rendements ont été réalisés par les fellahs dans les domaines de l’arboriculture et les cultures maraîchères», a-t-il ajouté, pré- cisant que les eaux de bassins ensemencés ont contribué à la fertilité des terres irriguées.

«Cette terre sera davantage plus riche grâce aux nutriments des poissons ensemencés dans ces mêmes bassins», a-t-on expliqué. Les effets de ces eaux sur l’augmentation de la production agricole sont rapidement observés. Les nutriments et les rejets des poissons constituent de véritables engrais pour la terre. Cette opération contribue également à la protection de l’environnement et à la lutte contre la pollution, puisque les fellahs utiliseront moins de produits chimiques dans le travail de leurs terres. Les services et directions concernés par cette action envisagent la généralisation de cette opération à l’ensemble des bassins d’irrigation de la wilaya, ainsi qu’au niveau des retenues collinaires de Oulhaça et de Sidi Ben Adda, a-t-on indiqué.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article