Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologique Nouara

Plusieurs responsables des secteurs de l’énergie et de l’environnement ont estimé mercredi à Alger que la promotion de l’utilisation de carburants propres notamment l’essence sans plomb devient une priorité pour la protection de l’environnement, la préservation de la santé humaine et l’amélioration de la qualité de l’air en milieu urbain.

A ce propos, M. Mustapha Hanifi, directeur général des hydrocarbures au ministère de l’Energie et des Mines a souligné que la généralisation de l’utilisation des carburants propres était inscrite comme "axe prioritaire" dans le programme du secteur.

S’exprimant lors d’une journée d’études sur la médiatisation de l’essence sans plomb, M. Hanifi a rappelé dans ce sens que la production de ce carburant avait démarré il y a plus de 14 ans à la raffinerie de Skikda.

Le même responsable a relevé que Sonatrach "est en phase de finalisation d’un vaste programme de modernisation et d’augmentation de capacités de production d’essence sans plomb à moins de 50 particules par million (ppm) de soufre (norme internationale).

Dés l’année prochaine, les carburants compatibles avec la norme "Euro 4" seront disponibles à travers tout le territoire national, a ajouté M. Hanifi, soulignant que d’autres actions seront menées pour généraliser l’utilisation de carburants propres.

Il s’agit d’un programme portant sur le renforcement de l’utilisation du GPL/C (GPL carburant) et l’introduction de l’utilisation du gaz naturel comprimé (GNC).

"Le défi auquel nous sommes confrontés consiste à accroître le nombre de véhicules utilisant le GPLC par l’augmentation du nombre de conversions, l’introduction de véhicules équipés de moteurs GPLC sur le marché et l’extension du réseau de stations-service dotées de ce carburant propre", a-t-il indiqué.

Une quantité de 300.000 tonnes de GPLC est consommée annuellement en Algérie, a précisé ce responsable. En ce qui concerne l’utilisation du GNC, M. Hanifi a fait savoir que le ministère de l’Energie et des Mines a engagé un large programme visant à convertir le transport urbain et les véhicules lourds à ce carburant.

La première opération porte sur la mise en service de 100 bus de l’Etablissement de transport urbain et suburbain (ETUSA) utilisant ce carburant et l’installation de stations-service au sein du parc de cette entreprise, a-t-il précisé.

Des programmes similaires seront engagés prochainement par les groupes Sonatrach, Sonelgaz et Naftal, a-t-il précisé. Pour sa part, le PDG de Naftal M. Said Akretch a rappelé que le programme de réhabilitation du parc national de raffinage pour la production notamment d’essence sans plomb "est en voie de finalisation".

Interrogé par l’APS sur la qualité de l’essence sans plomb produite en Algérie, M.Akretch a affirmé qu’"elle répond aux normes les plus strictes".

Les allégations sur la qualité de ce produit sont "totalement fausses et sans fondement", a-t-il assuré, précisant dans ce sens que Naftal dispose ’"d’un système de traçabilité".

Evoquant la suppression de production des autres carburants polluants, M.Akretch a précisé qu’"avec le temps les véhicules qui utilisent ce type d’essence vont diminuer progressivement". Intervenant à son tour, une représentante du programme des Nations Unis pour l’environnement a mis en garde contre les effets néfastes de l’utilisation des carburants à plomb, estimant que les moyens de transport sont en premier lieu à l’origine de ces effets.

Cette spécialiste a appelé l’Algérie à basculer rapidement vers l’utilisation de l’essence sans plomb pour la protection de l’environnement et la préservation de la santé humaine. L’essence sans plomb vendue sur le marché intérieur est actuellement produite uniquement à Skikda depuis 1994.

Sa production dans les autres raffineries sera introduite dès l’achèvement du programme de réhabilitation de chaque raffinerie (2012 pour Arzew, 2013 pour Skikda et 2014 pour Alger.

 

 

Portail Algérien des ÉNERGIES RENOUVELABLES  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article