Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

"Energies Maroc : Lancement d’un vaste programme d’exploration de gaz de schiste" Par Yabladi

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Pour notre pays, et grâce à une géologie favorable, le potentiel en gaz de schiste est très prometteur. Un programme ambitieux de recherche et d'exploration a été lancé au niveau de l'ONHYM [Office national des hydrocarbures et des mines », a déclaré  au magazine Eco Plus Fouad Douiri, ministre marocain de l'Energie et des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, repris par l'agence Xinhua le 17 mars.

Selon le ministre, ce programme d’exploration poursuit un double objectif. D’une part, il vise à évaluer le potentiel en gaz de schiste des bassins sédimentaires marocains. D’autre part, ce programme permettra la mise en place de partenariats avec des sociétés disposant de l'expérience et de la technologie indispensables à la valorisation de cette ressource dans les zones où les recherches n'ont été traditionnellement orientées que vers les hydrocarbures conventionnels.

Production électrique

A cet effet, l’ONHYM a donné son autorisation à cinq compagnies internationales pour procéder à des forages pilotes pour une meilleure estimation des réserves du Maroc en gaz de schiste, jugées prometteuses. En parallèle, l’Office développe, en collaboration avec le ministère de l’Energie, des procédés de valorisation qui consistent à extraire l'huile des schistes bitumineux. Les essais sont en cours sur le gisement de Timehdit dont les réserves sont estimées à 50 milliards de barils. « Nous allons développer la production électrique à partir des schistes bitumineux avec une première centrale-pilote qui nous permettra d'évaluer les paramètres techniques et économiques de l'utilisation de ces schistes », a souligné Mme Amina Benkhadra, directrice générale de l'ONHYM.

« Catastrophe » pour les écologistes

L’engouement de l’Etat marocain serrait-il nourri par les annonces des compagnies internationales d’exploration ? Le président exécutif de San Leon Energy, Oisin Fanning, indiquait en février dernier que « le Maroc a une des plus grandes réserves de schistes bitumineux dans le monde ». Responsable duprojet de Tarfaya, M. Fanning estime que l’exploitation des schistes « aidera le Royaume à répondre à ses besoins énergétiques futurs ».

Si le gouvernement accélère les choses pour le lancement de cette industrie, les écologistes marocains dénoncent. C’est le cas de Mohamed Benata. Pour lui, le développement d’une industrie gazière de schiste est une « catastrophe » qui menace les Marocains, l’environnement ainsi que les futures générations. « Il faut que le peuple Marocain se réveille sinon une véritable catastrophe menace la population et son environnement », clame-t-il sur sa page Facebook.

Il faut de sérieuses études d'impact 

Pour le parti des Verts, le danger que représentent les schistes bitumineux pour la population et l’environnement n’est pas à démontrer. Mais la présidente, Fatima Alaoui, voudrait « que les choses soient prises de manière sérieuse », estimant qu’il faudrait faire un travail de fond par des ingénieurs. « Nous n’avons pas beaucoup de moyens pour faire des études d’impact », confie-t-elle, regrettant le silence des pouvoirs publics sur la question. « Avant que Amina Benkhadra ne devienne directrice de l'ONHYM, elle nous soutenait dans notre combat, aujourd'hui, elle fait la sourde oreille », dit-elle, soulignant que « L'Etat a mis des serviteurs aux postes stratégiques ».

Le gaz schiste ne fait pas polémique seulement au Maroc. En France, en Tunisie ou encore en Algérie, les écologistes lui reprochent la trop grande pollution que son exploitation entraine. Dans son dernier numéro, le Monde Diplomatique fait état de la « grande arnaque » que représente ce type de gaz.

« Le parti des Verts au Maroc appelle à un débat national sur la question », déclare Mme Allaoui. Et d’ajouter : « Quand il s’agit du Sahara, le Maroc est mobilisé, mais pourquoi pas lorsque l’avenir de la population est mise en danger ? ».

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article