Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web NOUARA

Economie

APS
 
(APS) dimanche 4 novembre 2012 19 : 01

ALGER - Le PDG du groupe Sonelgaz, Noureddine Boutarfa, a indiqué dimanche qu’en matière des énergies renouvelables, l’Algérie voulait des projets en partenariat mutuellement bénéfique.

Pour les énergies renouvelables "les partenariats envisagés doivent conduire à réaliser des projets concrets au bénéfice mutuel" de l’Algérie et de ses partenaires, a déclaré M. Boutarfa au cours des travaux de la conférence Algéria Future Energy.

M. Boutarfa a réitéré à ce titre les conditions de l’Algérie pour participer à des projets d’exportation de l’électricité solaire qui doivent intégrer, selon lui, "la maîtrise des technologies de production, les transferts de savoir-faire et d’expertise, la formation et la recherche développement". Il constate que dans la phase actuelle, les coûts d’investissements en énergies renouvelables "restent rédhibitoires et un frein à leur développement".

"C’est l’une des raisons pour laquelle la démarche par projet a laissé place à une approche qui s’appuie sur des programmes portés par l’Etat et faisant intervenir toutes les parties prenantes", précise-t-il devant un parterre de responsables de compagnies énergétiques internationales.

"Avec l’ambitieux programme des énergies renouvelables, l’Algérie amorce une nouvelle dynamique socio-économique" autour de ces énergies alternatives. "La vision du gouvernement algérien s’appuie sur une stratégie axée sur la mise en valeur des ressources inépuisables qui va permettre à l’Algérie de s’engager dans une nouvelle ère énergétique durable", explique-t-il.

Sonelgaz prévoit d’investir dans le cadre des différents plans de ses filiales prés de 80 milliards de dollars entre 2012 et 2022, annonce par ailleurs M. Boutarfa.

Ces plans devraient porter la production de l’électricité à 25.800 MW, dont 19.800 MW déjà décidés (en cours de mise en service, en construction ou en appels d’offre), selon ses précisions. Sur la même période, il est prévu d’installer plus de 4.200 MW de capacité de production en énergies renouvelables.

"Le recours aux énergies renouvelables qui répond à des enjeux environnementaux et de diversification des sources d’énergies constitue avant tout, pour notre pays, un défi industriel", relève-t-il.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article