Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Environnement

Libre Algérie

Réalisé par Yacine Abed

Les initiatives citoyennes en vue de protéger l’environnement et d’assurer la propreté de nos villes se font de plus en plus rares. L’absence de l’Etat, s’ajoutant au désintérêt de la population et à l’absence du civisme, font que l’insalubrité devient une des marques les plus fréquentes de nos paysage. 

Pour faire face à ce fléau qui gagne de plus en plus de terrain, des femmes et des hommes, convaincus de la nécessité d’un environnement sain et propre se sont mis à l’œuvre. Bien que leurs efforts ne soient pas en mesure de garantir cet objectif noble, il n’en demeure pas moins que leurs actions sont appréciées et louées par tout le monde. Ce genre d’action est tel un oasis au milieu d’in désert.

Parmi ces personnes, se distingue le jeune Maire de la commune de Boumerdès. Élu à la tête de cet APC en novembre 2012 sur une liste FFS, le maire n’économise aucun effort et ne lésine pas sur les moyens à mettre en œuvre pout améliorer l’image de sa commune. 

Avec et auprès des citoyens, il participe régulièrement à des actions visant la protection de l’environnement.

Dans un entretien accordé à Libre Algérie, Sid Ali Ait Si Larbi revient sur sa conception de la gestion de l’environnement.

Ses convictions sont fortes et son engagement encore plus fort. Son ambition majeure est d’être à la hauteur des promesses qu’il avait tenues devant ses concitoyens et d’accomplir comme il se doit ses missions.

Vous avez organisé récemment une vaste opération de nettoyage au niveau de la ville de Boumerdès, peut-on savoir plus sur cette action ?

Permettez-moi d’abord de vous féliciter pour le retour de Libre Algérie et vous remercier de m’avoir donné occasion de m’exprimer à travers les colonnes de ce journal. Concernant votre question, effectivement nous avons organisé une vaste opération de nettoyage des plages de la commune de Boumerdès. Pour être sincère avec vous, même si nous accordons beaucoup d’intérêt à la question de la propreté de notre ville, l’idée d’organiser ce volontariat, pour nettoyer nos plages est venue de nos jeunes.

En effet, un groupe de jeune structuré dans des associations, en collaboration avec une boite de communication, nous ont contacté pour nous faire part de cette idée. Sans trop hésiter, nous avons donné notre accord et nous avons promis de mettre à la disposition de ce groupe tous les moyens dont ils auront besoin. Nous avons  même  pris attache avec les différentes directions de la wilaya pour rendre possible cette action et faciliter la tache aux jeunes volontaires, ce qui a été fait sans aucune entrave. Une fois les moyens réunis, nous avions choisi le 31 mai dernier pour lancer l’opération. 12.000 sac poubelles ont été distribués et plus de 500 jeunes ont pris part à cette opération. 

Quel impacte a eu cette action sur les habitants de la ville ?

Ce genre d’actions réussissent presque toujours et suscitent un engouement particulier chez les citoyens.

D’abord le citoyen affiche une joie de voir de telles opérations, par la suite il se trouve vite gagner par l’intérêt et une envie pour s’impliquer et se rendre utile. Nous cherchons à faire comprendre à tous nos concitoyens que les questions de la propreté de la ville et de la protection de l’environnement dépendent de nous tous.

Certes, ce ne sont pas les même réactions chez tout le monde, mais une complicité remarquable est nait entre tous les acteurs (associatif, agents de la commune, élus, autorités locales et citoyens) dans ce genre d’actions.

Nous essayons de renforcer cette fibre pour parvenir à notre objectif et s’assurer de l’adhésion des habitants de la ville à nos projets.

Y-a-il d’autres actions que vous envisagez dans ce cadre, durant les prochains jours ?

Pour nous, la protection de l’environnement est une action de tous les jours, qui nécessite les efforts de toutes et de tous. La protection de l’environnement ne se limite pas à la saison estivale, c’est un travail qui s’étale sur toute l’année. Nous faisons en sorte d’être à la hauteur de nous engagements pris devant la population.

Les comités de quartiers et certaines associations, en collaboration avec les services de l’APC, organisent des actions de nettoyage périodiquement. Dans le même ordre d’idée, je tiens à rendre hommage aux agents de la commune, pour le travail qu’ils  accomplissent quotidiennement pour assurer la propreté de notre ville.

Nous constatons avec regret que de nos jours, des initiatives de ce genre se font de plus en plus rares, et il est de notre devoir en tant qu’élus locaux de les encourager et de les soutenir.

Toutefois, il est vrai que la saison estivale implique plus d’effort, vu l’afflue de visiteur et le nombre important des estivants que nous accueillons sur nos plages. C’est pour cette raison que cette saison (haute saison) nécessite des efforts supplémentaires.

Pas de vacances alors (rire) ?

Nous sommes élus pour servir nos concitoyens, notre réconfort réside dans l’accomplissement de notre travail…

Quel sont les entraves que vous rencontrez ?

Parfois, le manque de moyens et les entraves bureaucratiques de l’administration, mais l’obstacle majeur que nous rencontrons et le manque de civisme chez certains personnes (des commerçants qui jettent leurs ordures partout, des citoyens qui n’accord pas d’intérêt à l’environnement et des visiteurs qui ne se soucient pas de la propreté de la ville).

Il ne s’agit pas d’un réquisitoire contre tous ces gens, mais d’un élément à prendre en considération pour essayer de réparer les failles.  Semer le civisme pour un environnement propre est parmi nos convictions les plus fortes.

C’est pour cette raison qu’il faudra multiplier le travail de sensibilisation autour des questions environnementales.

La saison estivale est à nos portes, êtes-vous préparez pour accueillir les estivants ?

Vous n’êtes pas sans savoir que les prérogatives de l’élu local sont réduites et elles sont diminuées encore plus en faveur du nouveau code communal et code de la wilaya, que mon parti, le FFS, avait rejeté en bloc. Une parenthèse pour vous dire que la préparation de la saison estivale ne relève pas à cent pour cent de l’APC. Plusieurs directions de la wilaya entrent en jeu.

Mais cela ne nous empêche pas de travailler davantage pour donner une image d’une ville propre et accueillante.

La wilaya de Boumerdès accueille chaque année 10 à 11 millions de visiteurs. La commune de Boumerdès à elle seule, accueille environs 6 à 7 millions de visiteurs par ans, selon les statistiques de 2013. Il faut travailler davantage pour un meilleur accueil.

Et nous souhaitons avoir plus de projets touristiques capables de répondre à cet afflue et développer l’économie touristique, car elle est rentable et génératrice d’emplois.

Un dernier mot ?

On a été élu pour un mandat de 05 ans. Les citoyens de Boumerdès nous ont fait confiance et nous devons en être à la hauteur. J’y veillerais personnellement, avec l’aide de mon parti.

La ville de Boumerdès est l’une des plus belles villes d’Algérie, elle est universellement connue.

Il tire son importance de l’histoire richissime qu’elle incarne, du patrimoine qu’elle regorge. La position qu’elle occupe est stratégique, elle est un carrefour de savoir et un point culminant qui lie plusieurs wilayas du pays. Nous espérons être à la hauteur dans la gestion de ses affaires.

je tiens par ailleurs, à rendre hommage à tous élus, les directeurs exécutifs de la wilaya, qui nous ont aidé  et surtout à tous les jeunes qui ont participé à cette opération de nettoyage.

- See more at: http://www.libre-algerie.com/entretien-avec-le-maire-de-boumerdes-reprendre-et-encourager-linitiative-citoyenne-pour-un-environnement-propre/14/06/2014/#sthash.scxu6PUt.dpuf

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article