Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

24/04/2014 | 10:46

Zonebourse.com, le spécialiste de la Bourse

Il est prévu le remplacement des vielles bâtisses par des constructions plus adaptées, l'installation de l'éclairage public et l'usage de panneaux photovoltaïques pour la production d'électricité. Sur le plan environnemental, il s'agit de lutter contre les plus grandes menaces recensées jusqu'ici : l'usage d'explosifs par certains pêcheurs et la pollution des rivages.

 

Le ministère de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement a lancé un avis d'appel d'offres national restreint relatif à l'aménagement des îles Habibas, situées au large d'Oran. L'appel d'offres numéro 27/14 s'adresse aux « bureaux d'études nationaux ayant réalisé au moins le suivi et le contrôle des travaux d'un projet similaire ou des travaux publics ou d'hydraulique ou de bâtiment ». Il concerne concrètement « le suivi et le contrôle des travaux d'aménagement de la zone naturelle de ces îles ».

Les îles Habibas se trouvent à une dizaine de kilomètres au large d'Oran et relèvent de la localité Sidi-Bakhti (commune d'Aïn  El Kerma). La plus importante d'entre elles s'appelle Touria (1.200 mètres de long sur 160 à 600 mètres de large). Ces îles comptent un certain nombre d'espèces animales endémiques en voie de disparition à l'image du phoque moine et de la tortue verte. Elles sont classées dans la catégorie des réserves naturelle marines en vertu du décret exécutif n° 03-147 du 29 mars 2003.

 

Les premiers travaux lancés

 

Le remplacement des vielles bâtisses par des constructions plus adaptées, l'installation de l'éclairage public et l'usage de panneaux photovoltaïques pour la production d'électricité sont prévus dans le projet d'aménagement.

Sur le plan environnemental, il s'agit, pour le ministère de l'Environnement, de protéger l'écosystème de ces îles contre les plus grandes menaces recensées jusqu'ici : l'usage d'explosifs par certains pêcheurs et la pollution des rivages.

Les premiers travaux d'aménagement ont déjà été lancés au niveau des îles Habibas, considérées comme des sites touristiques de premier choix. Ils concernent, en tout, une surface d'une quarantaine d'hectares.

Il y a un peu plus de deux ans, 6 milliards de centimes avaient été dégagés pour assurer les travaux d'assainissement au niveau de ces îles. Une enveloppe supplémentaire de 15 milliards de centimes a été allouée à ce projet d'aménagement peu de temps après.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article