Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

http://www.elmoudjahid.com/

 

PUBLIE LE : 16-05-2013 | 0:00

Le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et de la Ville a procédé hier, à l’Ecole supérieure des affaires des Pins Maritimes (Alger), au lancement du concours de développement de Google « Hack4fun » dont la thématique portera sur le développement durable.

Amara Benyounès qui s’est dit « très heureux » de sa présence au milieu des jeunes et « agréablement » surpris par l’intérêt qu’ils accordent à l’environnement, a mis à profit cette opportunité pour rappeler l’importance de l’environnement et son impact sur le développement des pays et invité à cette occasion les promoteurs de cette initiative à faire preuve de « persévérance » et de « patience ».

« Il faut y croire jusqu’au bout et ne pas compter sur l’Etat, comme le font certains. Il faut se battre pour arracher ce qu’il y a lieu d’arracher, car le temps du pensionnat est désormais révolu », s’est-il adressé en direction des dizaines de jeunes passionnés des technologies de l’information et de la communication (TIC), les assurant de son « soutien » dans tout ce qui concerne l’entrepreneuriat qui porte sur les nouvelles TIC dédiées cependant à l’environnement et au développement durable.

« Les TIC constituent un nouveau levier d’investissement au service des jeunes porteurs de projets innovants au service du développement durable en Algérie », a indiqué le ministre qui soutient que le développement durable repose sur trois piliers essentiels, en l’occurrence l’écologie, le social et l’environnement.

 
Pour revenir au concours de développement de Google « Hack4fun », celui-ci est initié à l’occasion de la tenue d’un événement qualifié par les spécialistes  « d’envergure internationale ». Il s’agit de la semaine du Web, en cours du 11 au 18 mai, regroupant des experts des TIC de renommée internationale et placée sur le thème de la création d’emplois de Start-Up et développement durable.

« Il est question de débattre de certaines questions en relation avec cet événement, comme par exemple la nécessité de voir comment les technologies de l’information peuvent répondre à une des problématiques les plus importantes du moment en alliant considération économique et soucis environnementaux », expliquent les organisateurs de cet événement.
S. A. M.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article