Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

Environnement et tourisme en Algérie- "Sport et Aventure à Tikdja" (Reportage) #1

#1- Tikjda, l'âme et l'esprit de la Montagne...            

          Tikjda (Parc national du Djurdjura )

                          Lors de ma dernière visite à Tikjda, l'hiver était sur le point de se retirer...


Le week-end dernier, je me suis rendu à Tikjda afin de me joindre à  un  des nombreux bivouacs organisé par le très dynamique club algérois « SAM » (Sport et Aventure de Montagne), une fine équipe d'amateurs, des  jeunes femmes et hommes  qui  partagent la même passion pour la randonnée, le parapente ainsi que l’escalade.

Un  ami internaute, Zino, alias Yagyu  Senkusushei, un amoureux transi de la Montagne, me suggéra de l’accompagner   pour cette aventure aux élans de retrouvailles entre un homme et son environnement  le plus vital. Dans ce  coin de Djurdjura  qui  n’a plus aucuns secrets pour lui, après un an d'abscence, il était de retour chez lui, dans la Montagne , le regard aimanté vers les hauteurs. 

Basés  aux abords du   Chalet du Kef  Tikjda, célèbre et mythique point de ralliement de tous les mordus des sports alpins  en Algérie, nous avons passé deux journées mémorables dans la joie, la bonne humeur.  La discipline fut également souvent  de mise,  pour ne pas oublier la rudesse de la nature qui nous environnait. Des jeux d’enfants espiègles pour des adultes responsables et solidaires.Voilà l’esprit de ce séjour où j’ai fait une des plus belles et poignante rencontre  humaine depuis mon « odyssée » naturelle  à travers  le  pays.  

Ce périple que m’avait proposé  mon ami Zino  fut l’occasion pour moi de retrouver la beauté sauvage  ce site naturel d’exception que j’avais déjà visité en mars dernier en compagnie de Djamal Bellal ainsi que les autres membres de l’association Tazermurt  (Takerboust-Bouira). Je l’avais  alors découverte tandis que les rayons naissant du printemps la dévétissaient  tout doucement de  son plus bel apparat. Un blanc manteau d’hiver qui  faisait  ressortir à merveille  toute la somptuosité de ses courbes, la luxuriance de ses forêts de cèdres d’atlas  et de pins noir.

Cette fois-ci, je venais lui rendre visite  alors qu’elle s’apprêtait à changer sa robe printanière pour  sa tenue d’été.Il faut croire que Tikjda aime se déshabiller devant mon regard. Je n'allais pas me plaindre. Qu'elle magnifique créature de beauté j'avais en face de moi...

Des essences rares, une biodiversité foisonnante de créativité, des paysages  aux tonalités mythiques, une symphonie de bruits et de sons, de flagrances et de chromatismes à vous couper le souffle…  Quelque soit la parure et les atours dont elle s’habille, Tikjda est d’une grâce naturelle hors norme.  Elle est, sans contexte, un des nombreux joyaux du parc national du Djurdjura,  une majestueuse  couronne de montagnes qui coiffe la Kabylie du  plus somptueux des bijoux de la nature du littoral  algérien.

Mais c’est aussi , malheureusement,  une vaste  aire naturelle en instance de déclin, pour qui sait observer, ça et là, les détails plus ou moins évidents du laisser aller qui s’est installé  ici bas . Lors d’un entretien avec un garde forestier natif de la région, j’apprends d’ailleurs que le statut de hot spot de la biodiversité mondiale du Djurdjura est sous le coup d’une  très sérieuse remise en question par l’Unesco.  En effet, cela fait déjà sept ans que ce bailleur international  fournit aide logistique et assistance pédagogiqe à ce parc, et, les choses n'ont fait apparemment qu'empirer...

Le tourisme de quantité et la nature de qualité peuvent-ils vraiment cohabiter dans  un même espace temps? Il est difficile de répondre par la positive à cette interrogation  quand  , par exemple,  à Tikjda,  on fait le triste constat des nombreuses dénaturations dont est elle  victime à cause de son succès touristique . 

D'un autre côté, il est clair que la société algérienne a besoin de renouer les liens brisés par la décennie noire  avec  sa nature. Il en va de la survie de nos paysages, de notre biodiversité.Sans cette ampathie, les Algériens ne réagiront plus face à cette nature comme un patrimoine à conserver , mais plutôt comme une  entrave aux ambitions des plus mercantiles et irresponsables d'entre nous qu'ils vendent sans le moindre complexe au reste de la population comme la veule voie  vers le développement. Mais il existe d'autres façons  de produire un tel tourisme vert; d'autre manière d'encadrer cette foule qui, souvent sans le savoir, fait plus de tort qu'autre chose à la nature qu'elle est venue admirer. 

A ce propos, ce que font les jeunes du CLUB SAM,  au delà du plaisir de vivre l'aventure, est à la fois un acte écologique, mais aussi dont la portée sociale . De tels clubs, associations et agences de voyages, quand elles  remplissent leur mission avec sérieux , participent à cette réconciliation entre les Algériens et leurs nature profonde. Le début d'une conscience écologique, c'est toujours sur le terrain qu'elle aura le plus de chance d'évoluer vers une action pour le bien de l'environnement de toutes et tous ceux qui nous influencent et nous entourent. 

Ainsi, ensemble, je l'espère,  le temps de ce court bivouac, nous allons tenter de vivre et  de comprendre cette nature sauvage  qui fait écho avec   celle de  ces passionnés, comme Zino et ses pairs. Ceux  dont la séreinité ne se retrouve  qu'embrassés par l'étreinte  noble et sauvage d'une montagne.

Hors des sentiers goudronnées de nos villes, tandis  qu'elles  croulent sous des montagnes de déchets, étouffent  d'un air vicié, nauséabond et poussièreux.  Un environnement assourdissant, polluant et pollué  où règne une passive anarchie qui tend  à envahir,  malheureusement,  l'âme, le corps et l'esprit de trop nombreux  parcs naturels, derniers remparts et refuges à la folie mercantile des sociétés industrielles.

L'âme de la montagne, l'esprit du montagnard, quand la nature est le coeur d'une  belle rencontre. Quand l'homme respecte ses lois, et qu'elle lui rélève  en récompense ses mystérieux trésors en échange. Alors, il y a harmonie, espoir, plaisirs à la clef...

      Consultez l'album photo

Tikjda- Une beauté utile... Tikjda- Une beauté utile...

Lire la suite 

Environnement et tourisme en Algérie- "Sport et Aventure à Tikdja" (Reportage) #2

 


 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article