Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

Environnement et tourisme en Algérie- "Sport et Aventure à Tikdja" (Reportage) #4

 

                      Le-Club--SAM---Sport-et-Aventure-en-Montagne- 4275

 

#4- Le Club SAM,  ou comment bien aborder la Montagne…

Le club « Sport et Aventure de Montagne » est une association sportive d’amateurs des sports alpins. Escalade, randonnée, parapente, tous les plaisirs de la montagne y sont déclinés pour le plus grand plaisir d’une centaine de jeunes algérois et algéroises passionnés par   la nature et  le dépassement de soi. J’ai eu l’immense plaisir de partager un de leurs nombreux bivouacs dans la région de Tikjda, un des plus beaux sites du parc national du Djurdjura.

Des jeux d’enfants pour adultes espiègles. Une discipline de fer lors de l’activité encadrée par de jeunes moniteurs très responsables. Une ambiance chaleureuse et conviviale lors des moments de récréation. Voilà la meilleure façon d’aborder la nature sauvage. Le plaisir allié au respect, la témérité à l’humilité, l’aventure à la solidarité…

Pour ce séjour, le groupe a été divisé en deux pôles d’activité : escalade pour le premier, randonnée pour le second. Pour des raisons  évidentes  de sécurité et  n’étant pas assuré pour ce faire,  il a été convenu que je participerais plutôt  aux ballades bucoliques mais néanmoins sportives animées par Massi et Rachid, deux jeunes moniteurs du Club.

Nous  étions environs une dizaine et, parmi nous Sihem, une ravissante et  gracieuse randonneuse  qui a suivit le rythme du groupe sans trop d’efforts. Nous avions des consignes et un parcours  très précis à respecter pour atteindre le fameux « Képi du gendarme », un sommet relativement aisé à atteindre mais dont les chemins escarpés à travers une forêt de cèdres  ne fut pas de tout repos. Un tel périple  a été d’ailleurs décidé au regard du manque de temps, mais aussi de sa nature idéale pour évaluer notre niveau de connaissance des us et coutumes de la randonnée en altitude. 

L’effort était intense. Autant que le plaisir de le partager avec un groupe aussi solidaire et affable. Des jeunes d’un niveau intellectuel à la mesure de leur soif de sommets.

A chacun de nos pas et  gestes,  Rachid et Massi qui ouvrèrent et fermèrent  notre marche, étaient là pour nous rappeler que la sécurité  et la vigilance doit être impérativement de mise dans un tel contexte.

Ce qui m’a marqué, dans cette randonnée, ce fut de voir qu’une nouvelle génération d’Algériens, et pas des moindre, était sur le noble chemin de la réconciliation avec la nature. La décennie noire, et son lot de crimes en zone rurale enclavée, avait coupé le cordon ombilical entre toute une autre génération et son environnement naturel.

Je n’ai jamais  ressenti la moindre inquiétude dans leurs comportements.  Encore moins  le spectre du danger inspiré par l’Homme, n’a été évoqué ni même ressenti durant toute notre randonnée. Nous étions concentrés sur nos pas, fascinés par la nature qui nous environnait, alertes à aider nos camarades de randonnée. Parfois, aussi, navrés devant le triste spectacle d’une forêt de cèdres dévastée par  un incendie que tout le monde sait qu’il a été volontaire…

Durant le bivouac, installé aux abords du Chalet du Kef,  situé dans l’ancienne station de ski, j’ai pu m’entretenir avec certains des membres du club. Toujours la même soif d’aventure,  l’absence de complexes vis-à-vis de leur nature,  beaucoup de sens de la responsabilité,  chez ces jeunes  de la vingtaine à la trentaine d’âge.  Une des plus values de cette association : une mixité parfaitement bien vécue par tout le groupe. Les filles qui nous ont accompagnés,  eurent les même droits et devoirs vis-à-vis du groupe.  Aucune différence, ni réel régime de faveur. Une camaraderie   sincère qui fait  agréablement contraste  avec le sexisme  dont est souvent coupable la société algérienne.

Jamais un seul déchet laissé en route ou après notre bivouac. Une gestion rationnelle de l’eau… De la rigueur et de la conscience écologique.  Le respect de l’autre comme condition de son bien-être et de sa  propre sécurité. Voilà, à vrai dire un enseignement, sur le terrain, qu’il serait bon de transmettre à nouveau à nos jeunes générations. Quel plaisir de voir que certains de nos jeunes sont capables de le faire par eux-mêmes.

Je ne pourrais vous raconter tout ce que j’ai vécu lors de ce séjour…Je vous invite tout simplement à vous joindre aux membres de ce Club algérois qui  cultive, par plaisir,   beaucoup de ce qu’il y  a de noble dans la nature algérienne…

Consultez l'album photo:

Le-Club--SAM---Sport-et-Aventure-en-Montagne- Le-Club--SAM---Sport-et-Aventure-en-Montagne-

Lire aussi :

 

Environnement et tourisme en Algérie- "Sport et Aventure à Tikdja" (Reportage) #3


Environnement et tourisme en Algérie- "Sport et Aventure à Tikdja" (Reportage)#2


Environnement et tourisme en Algérie- "Sport et Aventure à Tikdja" (Reportage) #1

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article