Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie

Le Progrès de Lyon

Un requin dit féroce, espèce qui n’a a priori jamais attaqué l’homme, s’est échoué lundi sur les côtes de la Manche à Agon-Coutainville avant d’être reconduit au large, suscitant les interrogations des spécialistes habitués à le trouver en eaux profondes et chaudes.

 

Le squale de 200 à 300 kg et de 2,50 mètres de long a été retrouvé vivant lundi soir par des touristes avant d’être reconduit au large quelques heures plus tard.

«Les rencontres entre l’homme et le requin féroce sont rares. Et pas en Manche. On peut l’observer au large de la Colombie. On le trouve aussi au large de l’Australie, de la Nouvelle Zélande et en Méditerranée», explique Eric Stéphan, chargé de mission à l’Association pour l’étude et la conservation des sélaciens (APECS). «Cette espèce se nourrit de poissons et de calamars et n’a jamais été mentionnée dans les accidents entre hommes et requins», poursuivit le spécialiste qui a identifié l’animal à partir des photos de la police municipale et des touristes.

«C’est d’autant plus surprenant qu’il vit en eaux profondes», ajouté, dans les colonnes de Ouest-France, Samuel Iglesias, maître de conférence au Musée d’histoire naturelle de Concarneau et spécialiste des requins. Le requin «féroce» ressemble plus au requin «taureau», souvent présent dans les aquariums, qu’aux requins «tigre» ou «bouledogue» soupçonnés d’attaquer les surfeurs à la Réunion.

L’échouage des squales est beaucoup plus rare que celui des cétacés qui ont de l’air dans leurs poumons et ont tendance à remonter à la surface. Les requins morts eux ont tendance à couler. Mais la présence de requins au large des côtes métropolitaines, y compris en Manche, n’est pas une surprise: on y répertorie plus de 30 espèces.

En l’absence d’autopsie, les causes de l’échouage sont difficiles à établir. L’hypothèse d’un animal malade dont le système d’orientation aurait été complètement déréglé n’est pas exclue. Mais de temps en temps on retrouve comme cela des espèces là où on ne les attend pas, sans que cela ne se répète par la suite et soit forcément signe d’un dérèglement de l’écosystème.

Tags associés :
    Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

    Commenter cet article