Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Si la protection de l’environnement est l’affaire de tous, elle est surtout et avant tout affaire de civisme et d’éducation. En effet, la question écologique est loin d’être tributaire de moyens mais plutôt de bonne volonté, d’engagements et d’implication du citoyen, appelé à jouer un rôle clé dans la préservation des ressources naturelles faunistiques et floristiques et le cadre urbain de manière générale.

PUBLIE LE : 20-09-2012 | 0:00

 

D.R

De plus en plus, notre environnement ne cesse de faire l’objet d’atteintes et d’agressions multiples, visibles, aujourd’hui, à l’œil nu. Insalubrité criante, vente illégale de certaines espèces d’oiseaux pourtant protégés par la loi relative à la préservation de l’environnement, pollution atmosphérique et sonore sont autant de préjudices causés à dame nature et qui se répercutent malheureusement sur notre bien-être, voire même notre santé. Le manque de civisme pèse lourd sur notre environnement qui paie, au quotidien, les frais de l’insouciance du citoyen. En dépit de tous les efforts consentis par les pouvoirs publics, en termes d’arsenal juridique et de batteries de dispositions pour protéger l’environnement, la question environnementale reste encore, pour beaucoup d’Algériens, une question secondaire pour ne pas dire carrément un luxe qui devrait concerner les pays riches. Pourtant, la préservation de l’eau, du patrimoine végétal et autres richesses de la Terre est profitable à tous. Epargner aux futures générations une pénurie d’eau, une pollution des nappes d’eau ou un autre drame écologique dépend de chacun de nous, et chacun est appelé, désormais, à participer à la réhabilitation de l’environnement. Il est impératif d’accorder plus d’intérêt à la sensibilisation qui reste le seul et unique bouclier contre le chaos écologique que nous risquons, si l’on continue à tourner le dos à notre environnement. La famille, les associations ainsi que les écoles doivent s’impliquer dans l’éducation à l’environnement. L’école d’éducation à l’environnement, créée en 2009, après la réouverture du jardin d’Essai du Hamma, constitue un premier pas pour l’association de l’enfant à la protection de l’environnement. Les ateliers pour enfants, les projections et surtout les sorties sur le terrain pour découvrir la nature sont à même de booster chez l’enfant la culture environnementale et l’amour du vert. Aller aujourd’hui vers une multiplication de telles écoles est peut-être le seul moyen pour initier l’enfant à l’environnement.
    Samia D.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article