Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

EXPLOITATION DU GAZ DE SCHISTE Me Ksentini favorable à un débat national, voire un référendum

 
07-02-2015
Edition interactive calaméo
Le président de la Commission nationale consultative de promotion et protection des droits de l'Homme (CNCPPDH), Me Farouk Ksentini a mis l'accent hier sur la nécessité  d'aller vers un large débat national sur l'exploitation du gaz de schiste en Algérie, affirmant que c'est une affaire d'ordre économique qui ne doit pas être exploitée a des fins politiques.

«Préserver l'environnement est un devoir constitutionnel, donc il est très important qu'il y ait un débat entre la société civile, les autorités publiques et des experts reconnus à l'échelle internationale sur l'exploitation ou non de cette ressource», a indiqué hier, Me Ksentini lors du forum de DK News. Il a souligné le caractère délicat de cette situation et la nécessité de faire participer les parties concernées pour aboutir à une solution consensuelle. Me Ksentini a également soutenu l'idée d'aller vers un référendum, s'il le faut, afin de trouver une issue à cette problématique. 

Pour Me Ksentini, le manque d'informations et la mauvaise compréhension de la décision gouvernementale relative à l'exploitation du gaz de schiste ont été les causes des tensions qui ont régné récemment à In Salah où des manifestants anti-gaz de schiste occupaient les rues. Cette incompréhension des dangers et des risques de l'exploitation de ce gaz non conventionnel a alimenté toutes sortes de rumeurs qui ont aggravé, d'après le président de la CNCPPDH, les inquiétudes des populations du Sud. Me Ksentini estime ainsi nécessaire de continuer le «travail de sensibilisation de la population en lui expliquant les véritables intentions du gouvernement».

 Me Ksentini considère que la décision relative à l'exploitation de ce gaz non-conventionnel relève des «intérêts suprêmes du pays». Il s'agit, selon lui, d'une «décision souveraine», estimant que le chef de l'Etat «a levé l'équivoque sur le gaz de schiste en assurant que nous sommes en phase d'étude et que toute opération se réalisera dans le respect strict de l'environnement».

 Me Farouk Ksentini relève aussi le fait que les études pourraient durer jusqu'à 4 ans. Autrement dit, le président de la CNCPPDH veut rassurer encore davantage la population sur les délais fixés pour l'exploitation de cette ressource que les écologistes considèrent comme «très polluante».
 
«Le rapport de Human Rights 2015 a une part de vérité…»

Commentant, par ailleurs, le rapport de Human Rights Watch (HRW) de l'année 2015 sur la situation des libertés et des droits de l'homme en Algérie, Me Ksentini a approuvé une partie du contenu de ce rapport. «Le rapport a une part de vérité mais il contient quelques exagérations», a-t-il noté. 

Il a estimé qu'il (le rapport) était largement pertinent «dans ses observations sur la liberté d'expression, le droit de tenir des réunions, de manifester pacifiquement et de créer des associations et des organisations nationales». Farouk Ksentini estime que la liberté d'expression ne s'est pas renforcée en 2014 et «les observations faites dans le rapport annuel de HRW sont justes quand elles relèvent un recul dans la liberté d'expression». Une régression qu'il explique par la «peur» et l'absence d'une «politique claire et large» dans le domaine. 

«Il n'est pas normal de constater qu'en 2015 la liberté d'expression continue d'être traitée avec bricolage», a-t-il martelé. Dans ses propos, le président de la CNCPPDH estime que le contenu du rapport de HRW «sur les arrestations arbitraires de syndicalistes et d'activistes politiques a entaché l'image des libertés et des droits de l'homme en Algérie». 

«Je m'étonne quand on arrête et on emmène au commissariat de police un simple syndicaliste qui demande son droit», a-t-il dit, ajoutant que «le pays doit s'ouvrir au multisyndicalisme comme il s'est ouvert au multipartisme».

Feriel Arab

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article