Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par revue de web écologie et environnement en Algérie

www.horizons-dz.com/

 

La fédération des récupérateurs et exportateurs de déchets ferreux et non ferreux a saisi la direction du FLN, afin d’intervenir pour donner une suite favorable à la revendication relative à la levée de l’interdiction de l’exportation.

« Nous avons pris attache avec le collaborateur de M. Belkhadem, en l’occurrence M. Mechbek », a indiqué Ahmed Chénine, responsable de la communication de la fédération. Si cette dernière a sollicité l’aide de cette formation politique, ce n’est pas par pur hasard. « Lors de notre congrès national tenu le 10 mars dernier, le représentant du FLN a indiqué que la fédération a fait 50 % du chemin et il s’est engagé au nom de son parti de prendre en charge ce qui reste pour débloquer la situation », affirme M. Chenine tout en observant que « le FLN a rassuré les membres de la fédération leur annonçant qu’une solution sera trouvée d’ici le mois de juillet ». La fédération suppose que la relance de l’activité de l’exportation des déchets ferreux et non ferreux pourrait intervenir via la signature d’une ordonnance présidentielle. « Si ce dossier est soumis à l’assemblée populaire, il ne sera donc résolu qu’à la fin du mois de décembre puisqu’il s’inscrit dans le cadre de la loi des finances, mais puisque le collaborateur de M. Belkhadem a avancé l’échéance du mois de juillet, cela suppose que la relance de l’exportation se fera par ordonnance présidentielle », a expliqué M. Chenine tout en rappelant que la mesure de la suspension de l’exportation des déchets non ferreux est effective depuis février 2009, alors que celle des déchets ferreux a été décidé en août 2010 dans le cadre de la loi de finances complémentaire. Cette interdiction a engendré, rappelle-t-il, des pertes considérables estimées entre 500 et 700 millions de dollars vu que la tonne de ferraille est cédée, selon le cours actuel de la bourse, à 400 dollars. Le volume global de la ferraille produite avoisine les 600 000 tonnes. En attendant la relance de cette activité, la fédération devra prendre attache avec le ministère du Commerce pour lever la suspension de l’exportation de la ferraille sous forme de lingots. « En principe, la rencontre se tiendra au cours de cette semaine », a-il indiqué. Il convient de rappeler que le ministère des Finances a adressé au début de ce mois une corresponsable au département de M. Benbada dans laquelle il l’a invité à organiser une réunion avec les dirigeants de la fédération.

Wassila O. H.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article