Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

"Face à la demande croissante en eau minérale :Le ministre annonce 15 nouvelles autorisations" Par : Nadia Mellal (Liberté)

Logo Liberté Algérie

Lundi, 03 Septembre 2012


“L’eau minérale produite en Algérie répond à l’ensemble des normes internationales”, a estimé Abdelmalek Sellal.

Une quinzaine de nouveaux exploitants d’eau minérale devront entrer sur le marché très prochainement. C’est du moins ce qu’a annoncé, hier, le ministre des Ressources en eau, Abdelmalek Sellal, lors du Forum hebdomadaire organisé par le journal Liberté. “Nous avons une vingtaine de dossiers de demande d’exploitation qui sont actuellement au niveau du ministère des Ressources en eau et une commission doit se réunir au courant de la deuxième quinzaine du mois de septembre pour accorder de nouvelles autorisations”, a-t-il indiqué. Interrogé sur les critères de délivrance des autorisations et les raisons ayant présidé au choix de uniquement quinze exploitants, le ministre qui a expliqué qu’ils “remplissent les conditions requises à ce propos”, n’a pas manqué de souligner qu’“il est difficile d’autoriser plus qu’il ne faut d’opérateurs dans ce domaine”. Pour étayer ses dires, il citera l’exemple du Maroc et de la Tunisie. “En Tunisie, il n’y a eu que 5 autorisations pour l’exploitation de l’eau minérale. Idem pour le Maroc”, argue-t-il.
Plus précis, il notera que sur les 45 autorisations d’exploitation accordées à des opérateurs, seules 38 sont effectivement opérationnelles. “Ce nombre important d’exploitants avait pour objectif d’influer sur les prix de l’eau minérale pour les revoir à la baisse”. “Car notre but en tant que pouvoirs publics est de baisser les prix”, tient-il à souligner, avant de noter sur le ton du regret “ce qui n’a pas été le cas”. Expliquant que “nous avons tardé cette année à donner des autorisations car nous avons modifié la législation en la matière”, le ministre révèle que “nous avons intégré de nouveaux paramètres et conditions pour l’exploitation de l’eau minérale”.  En ce sens que “nous avons insisté à ce propos sur les analyses de l’eau en laboratoire pendant l’été et en hiver pour garantir la qualité, nous avons aussi insisté sur le recours aux laboratoires publics à l’image de Pasteur et du laboratoire de toxicologie de Bab El- Oued”. À propos de la qualité de l’eau minérale produite en Algérie et remise en cause par certains, le ministre des Ressources en eau a estimé que “l’eau minérale produite en Algérie répond à l’ensemble des normes internationales”. Sollicité, en outre, à propos de la pénurie de l’eau minérale pendant le mois de Ramadhan et qui a persisté une semaine après, Sellal l’attribue à “une faiblesse de la production”. Selon lui, pendant le mois de Ramadhan, il a été question “d’une diminution de la production” et “les stocks n’ont pas été suffisants pour répondre à la demande importante”.


N.M

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article