Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

Logo Liberté Algérie

Lundi, 03 Septembre 2012


“L’eau minérale produite en Algérie répond à l’ensemble des normes internationales”, a estimé Abdelmalek Sellal.

Une quinzaine de nouveaux exploitants d’eau minérale devront entrer sur le marché très prochainement. C’est du moins ce qu’a annoncé, hier, le ministre des Ressources en eau, Abdelmalek Sellal, lors du Forum hebdomadaire organisé par le journal Liberté. “Nous avons une vingtaine de dossiers de demande d’exploitation qui sont actuellement au niveau du ministère des Ressources en eau et une commission doit se réunir au courant de la deuxième quinzaine du mois de septembre pour accorder de nouvelles autorisations”, a-t-il indiqué. Interrogé sur les critères de délivrance des autorisations et les raisons ayant présidé au choix de uniquement quinze exploitants, le ministre qui a expliqué qu’ils “remplissent les conditions requises à ce propos”, n’a pas manqué de souligner qu’“il est difficile d’autoriser plus qu’il ne faut d’opérateurs dans ce domaine”. Pour étayer ses dires, il citera l’exemple du Maroc et de la Tunisie. “En Tunisie, il n’y a eu que 5 autorisations pour l’exploitation de l’eau minérale. Idem pour le Maroc”, argue-t-il.
Plus précis, il notera que sur les 45 autorisations d’exploitation accordées à des opérateurs, seules 38 sont effectivement opérationnelles. “Ce nombre important d’exploitants avait pour objectif d’influer sur les prix de l’eau minérale pour les revoir à la baisse”. “Car notre but en tant que pouvoirs publics est de baisser les prix”, tient-il à souligner, avant de noter sur le ton du regret “ce qui n’a pas été le cas”. Expliquant que “nous avons tardé cette année à donner des autorisations car nous avons modifié la législation en la matière”, le ministre révèle que “nous avons intégré de nouveaux paramètres et conditions pour l’exploitation de l’eau minérale”.  En ce sens que “nous avons insisté à ce propos sur les analyses de l’eau en laboratoire pendant l’été et en hiver pour garantir la qualité, nous avons aussi insisté sur le recours aux laboratoires publics à l’image de Pasteur et du laboratoire de toxicologie de Bab El- Oued”. À propos de la qualité de l’eau minérale produite en Algérie et remise en cause par certains, le ministre des Ressources en eau a estimé que “l’eau minérale produite en Algérie répond à l’ensemble des normes internationales”. Sollicité, en outre, à propos de la pénurie de l’eau minérale pendant le mois de Ramadhan et qui a persisté une semaine après, Sellal l’attribue à “une faiblesse de la production”. Selon lui, pendant le mois de Ramadhan, il a été question “d’une diminution de la production” et “les stocks n’ont pas été suffisants pour répondre à la demande importante”.


N.M

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article