Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

 

Un jardin méditerranéen ou jardin provençal est aussi connu sous le nom de jardin sec qui est à différencier du jardin japonais. Il comporte des espèces végétales qui sont capables de supporter des vents violents et un fort ensoleillement, et surtout, qui sont très résistantes à la sécheresse. Les oliviers et les palmiers sont des pensionnaires habituels du jardin méditerranéen mais beaucoup de végétaux peuvent aussi figurer dans sa composition.

Que planter dans un jardin méditerranéen ?

Contrairement à une idée répandue, un jardin méditerranéen peut être composé de nombreuses espèces végétales. Parmi les plantes vivaces, citons la vipérine, la sauge mais aussi le thym, le romarin, la lavande et le liseron. Pour les arbustes, on trouve le yucca, le laurier rose, le myrte, l’arbousier, le mimosa, etc. Pour les arbres, outre l’olivier, citons en particulier la cordyline et l’eucalyptus. Parmi les plantes grimpantes, il y a le bougainvillier, la passiflore ou encore le jasmin. Et même les fougères, connues pour être des plantes des régions humides, peuvent être représentées dans un jardin méditerranéen par l’intermédiaire du cycas du Japon. Les agrumes ne sont pas en reste avec l’oranger, le clémentinier, le citronnier … Pour les arbres fruitiers, on peut planter le figuier, le jujubier, le grenadier. Quant au gazon habituel, très gourmand en eau, il n’a pas sa place dans un jardin méditerranéen. Mais le Zoysia tenuifolia peut tout à fait le remplacer. Supportant une forte chaleur et un soleil brûlant, cette « herbe » tient sa résistance de la puissance de ses racines qui s’enfoncent profondément dans le sol. Plantée aux abords d’une piscine ou autour d’un olivier, l’effet reste saisissant.

L’olivier ou Olea europaea est la star des jardins méditerranéens. Regroupant près de 20 espèces, l’olivier est considéré comme un symbole de paix et de gloire. Capable de résister aux grands froids (jusqu’à -15°C), il redoute l’excès d’humidité. Les fruits de l’olivier sont destinés à la consommation et fournissent également une huile très appréciée et son bois est très estimé en ébénisterie. Le palmier, qui est incontournable dans un jardin méditerranéen, tout comme l’olivier, est aussi très résistant au froid. Parmi les 120 espèces recensées, citons le palmier d’Hawaï, le palmier reine, le palmier du Mexique, l’arbre du voyageur originaire de Madagascar, le palmier jupon, le palmier à chanvre, le dattier des Canaries … La liste n’est pas exhaustive mais tout dépend du budget.

Comment créer et entretenir un jardin méditerranéen ?

Il n’est pas indispensable d’être dans une zone sèche et chaude pour créer un jardin méditerranéen. Pour concevoir un jardin économe en eau, commencez par sélectionner des plantes qui n’ont pas besoin d’entretien particulier. Pour résister à la sécheresse, les végétaux ont besoin de bien s’enraciner. Il est alors primordial de bien travailler la terre. Retournez le sol en profondeur pour que les racines puissent s’enfoncer rapidement et facilement. Lors de la mise en culture, optez pour les plantes de petite taille pour limiter la consommation en eau. Dans les régions très ensoleillées, le paillage est conseillé pour protéger le sol et pour entretenir le peu d’humidité. On peut créer un jardin gris, une variante du jardin méditerranéen, dominé par l’olivier et la lavande. Les végétaux à feuillage gris résistent très bien à la sécheresse. Si la surface du jardin est limitée, privilégiez les grimpantes comme le jasmin et le bougainvillier, les arbustes à fleurs comme la lavande et le callistémon et bien entendu le palmier. Prendre également en compte la nature du sol. Si le terrain est siliceux, par exemple, l’olivier et le cyprès qui préfèrent plutôt un sol calcaire ne sont pas conseillés. Et vice versa, l’arbousier, la lavande, le mimosa et le myrte ne s’adaptent pas à un terrain calcaire. Certaines espèces comme le pin parasol, l’agave, la valériane, le lys maritime ou encore le chèvrefeuille poussent très bien sur ces deux types de sol.

Entretenir un jardin méditerranéen se résume pratiquement à bien arroser et à surveiller les éventuels parasites et maladies. La technique d’arrosage dépend des espèces. Pour les plantes vivaces, les arrosages doivent se limiter aux moments difficiles (soleil trop intense, vent persistant…etc.). Pour les arbres, arrosez abondamment mais de manière peu fréquente, profitez du moment pour bassiner les feuilles et évitez les goutte-à-goutte. Pour les arbustes et certaines espèces de vivaces, procédez de la même façon. L’arrosage par goutte-à-goutte est permis mais de façon discontinue pour éviter un enracinement superficiel des plantes. Si vous réussissez à avoir un jardin méditerranéen, sachez que vous pourrez profiter de vacances à domicile en toute tranquillité et toute l’année !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article