Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie

Logo Liberté Algérie

Plusieurs sites touristiques embrasés

Depuis le début de l’été, la wilaya de Bouira est sous les flammes. Plus de 22 000 ha de forêt ont été réduits en cendres. C’est une véritable catastrophe naturelle orchestrée par des pyromanes. Ce sont les meilleurs sites naturels qui sont la cible des incendies volontaires. 
Des milliers d’hectares du versant sud du Djurdjura qui abrite des espèces rares en flore se sont transformés en lieux cauchemardesques. En effet, plusieurs foyers d’incendie ont été enregistrés au niveau des sites touristiques de la wilaya, tels que Tikjda, Tala Rana et la forêt d’Errich. Pas moins de 800 ha sont partis en fumée en moins d’une semaine. Depuis deux jours, deux  incendies ravagent les sites les plus visités par les familles. Le premier est la forêt d’Errich. Poussées par le vent, les flammes ont ravagé à grande vitesse ce lieu. Face à ces incendies, la population était impuissante. La Protection civile ne s’est manifestée qu’une fois les flammes ont atteint plusieurs mètres. Le feu a atteint la lisière de la cité 140-Logements, ce qui a contraint la population à se mobiliser pour éteindre avec les moyens de bord le feu arrivé à leur porte. A Tala Rana, le feu s’est déclaré au lieu-dit Sources des singes où il avait pris le départ. En moins de deux heures, l’incendie avait parcouru plus de 4 km et réduit en cendres  des espèces rares telles que le cèdre de l’Atlas, le chaîne-vert ainsi que des plantes rares et des espèces d’oiseaux qui y logent depuis des siècles à l’instar de l’aigle royal et le vautour. Au vu du terrain accidenté, la protection est devenue impuissante. A quoi sert l’héliport de Tikjda inauguré en grande pompe par le DG de la Protection civile au mois de juillet et les six hélicoptères acquis par son département.


A. D

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article