Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

L'Algex vient de publier un panorama sectoriel concernant la filière fruits et légumes, en reprenant la troisième étude de l'organisme de formation spécialisé d'Ubifrance, Formatex. Ce panorama sectoriel a d'ailleurs, été élaboré, précise Algex dans sa dernière lettre  dans le cadre de la formation, l'accompagnement et le suivi des 40 entreprises " challengers " sélectionnées par Optimexport selon leur potentiel à l'exportation, en vue de répondre aux besoins éprouvés par celles-ci. Il ressort que de par sa position géographique et la diversité de sa production agricole, les opportunités commerciales de l'Algérie à l'exportation des fruits et légumes représentent un marché non négligeable, notamment en Europe, où la demande en produits frais et exotiques est de plus en plus prononcée. C'est dans ce contexte qu'un atelier d'étude a été organisé, le 22 septembre 2010, par Optimexport, au siège de l'Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex), afin de sensibiliser les différents acteurs du secteur aux enjeux des études de marché.


Animé par M. Jean Jacques Rechennman, consultant et expert en veille et intelligence économique, l'étude porta sur trois volets,  à savoir la recherche d'importateurs en Europe, l'analyse des marchés de gros et l'identification d'industriels de transformation. Selon le consultant, la véritable réussite d'une étude de marché, nécessitant le moins de coût possible sans pour autant perdre de sa pertinence, réside en une méthodologie qui sélectionne, cible et interprète les différentes informations récoltées dans une recherche via le web. L'exportateur, dans son traitement de l'information, doit être amené à répondre aux questions essentielles à savoir que peut apporter la société sélectionnée ? A qui sont destinés les produits de nos clients potentiels ?
Quelle est la stratégie d'achat de l'importateur ?


Sans oublier que la date de création de la société ciblée est un gage de crédibilité et que ses approvisionnements géographiques antérieurs peuvent constituer, ou non, les prémices d'une éventuelle commande. Enfin, l'abstraction d'une telle démarche nécessite en aval la vérification et la validation des informations collectées par une prise de contact téléphonique. Bien entendu, il est conseillé de ne pas négliger les foires, les salons d'expositions et les rencontres d'affaires qui les juxtaposent. Il existe différents canaux de prospection qui permettent un contact plus direct avec le futur partenaire selon le secteur d'activité. Schématiquement, l'étude de marché, pour le secteur des fruits et légumes, s'établit selon la stratégie dite de l'entonnoir. Tout d'abord, l'opérateur s'attelle à la recherche de clients potentiels. S'ensuit la prospection qui, de par les informations acquises, nourrit les leviers de négociations. La démarche suivante consiste en une prise de contact qui, selon l'interaction, débouchera sur une proposition ; tout en espérant qu'en fin de parcours une commande soit énoncée.

D.T.

LE MAGHREB

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article