Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologique Nouara

http://www.elmoudjahid.com/fr

 

Trois institutions bancaires - la CNEP, El Baraka Bank et l’Institut algérien des hautes étu-des financières (IAHEF) -  ont procédé, hier, à l’Institut de formation de la CNEP Banque à Baba Hassan  (Alger) à  la signature d’une convention avec DEVED.

Cette convention  vise le lancement officiel  du  programme du service  dédié  aux financements des TPE/PE  au niveau des banques. Ce projet pilote  initié par l’Association  des banques  et des établissements  financiers (ABEF), en collaboration  avec le ministère  de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement  et  le programme développement  économique durable DEVED, de la coopération  allemande au développement en Algérie GIZ,  a pour objectif, entre autres  d’«aider  les petites entrepri-ses de type TPE /PE et booster ce secteur promoteur pour l’économie nationale». Dans une déclaration à El Moudjahid, en marge de la signature de la convention, le  directeur d’études au niveau du ministère de l’Industrie, Harraz Mehadji, a indiqué que «plus de 200 milliards de dinars sont accordés aux PME/PMI. Il faut préciser que les TPE ne trouvent  pas leur place au sein du dispositif de financement classique». À cet égard,  selon lui, «nous avons pensé qu’il est nécessaire  de dédier un financement spécifique à cette catégorie d’en- treprises qui constitue la majorité écrasante de notre tissu économique». S’agissant du nombre d’entreprises qui vont bénéficier de ce type de financement, il a indiqué que «toutes les entreprises de cette catégorie sont concernées». En ce qui concerne le risque de financements des TPE, il a reconnu que ce type d’entreprise n’est pas sans risque. Il dira qu’«actuellement notre rôle est de créer un climat de confiance entre les deux partenaires, les banques et les bénéficiaires,  et cela  à travers l’accompagnement et la sensibilisation». D’ailleurs, poursuivra-t-il,  « pour donner plus de garantie aux banques,  le ministère participe étroitement à ce processus». Selon lui, à travers ce type de financement, «le risque sera, sans aucun dou-te, maîtrisé».
Allant plus loin dans ses conclusions, il a souligné qu’«une formation spécifique en financement de TPE/PE et éventuellement une réglementation  bancaire devraient permettre de mettre  en place un cadre favorable au développement  d’un secteur innovant, en matière de financement de TPE/PE». Dans cette optique, notre interlocuteur a précisé par ailleurs, que «la mise  en place d’un service de formation au niveau de  l’IAHEF , à travers  l’appui  du programme DEVED, devrait permettre de développer les capacité nécessaires pour ce service innovant, en  financement de ce type d’entreprises et son élargissement  à d’autres institutions financières».  Il y a lieu de rappeler qu’une conférence internationale sur la micro-  finance à été  organisée du 10 au 12 avril 2012 à Alger par le programme DEVED. Enfin, les recommandations de cette conférence prévoient notamment  le renforcement  du secteur  du finan- cement des TPE et PE, par la mise en place de services  spécialisés en financement des TPE et PE  au niveau des banques désireuses  de prendre en charge  ces services.
Makhlouf Aït Ziane

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article