Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

http://www.letempsdz.com/

 

16-06-2013

CNES

 

 

 

Le Forum économique et social du cinquantenaire de l’indépendance, prévu mardi à Alger, sera l’occasion d’élaborer "une plate-forme consensuelle" sur le meilleur mode de développement socio-économique pour l’Algérie à l’horizon 2015, a indiqué le président du CNES Mohamed-Seghir Babès.

 

L’objectif du forum est "de construire une plate-forme consensuelle" pour un mode de développement durable pour l’Algérie post 2015, a déclaré samedi le président du Conseil national économique et social (CNES), lors d’une rencontre avec la presse.

 

Le forum qui traitera de la problématique du développement socio-économique de l’Algérie de manière "responsable, inclusive et loin des approches de faux-semblants", est de faire le bilan des 50 ans d’indépendance et en même temps "se donner une vision pour l’Algérie de demain".

 

Pour M. Babes, les participants à cette rencontre de concertation se pencheront sur un point essentiel : "Comment satisfaire aux besoins de toutes les populations" du pays notamment en matière d’emploi, de croissance économique et d’intégration dans la société.

 

Outre la création des conditions d’un "nouveau modèle de croissance économique" et "la rénovation en profondeur des systèmes de gouvernance", les quatre ateliers du forum plancheront sur "le rôle de l’entreprise dans la croissance" et du "capital humain et de la société du savoir", a souligné M. Babes, ajoutant que tous les phénomènes qui touchent la société, comme la bureaucratie ou la corruption, seront abordés lors de cette rencontre afin de trouver les meilleurs moyens de "les dénicher", dira-t-il.

 

M. Babes a exprimé sa satisfaction quant au soutien du Premier ministre Abdelmalek Sellal à ce forum.

Lors d’une réunion du bureau du CNES tenue samedi, il a indiqué qu’"on a reçu une saisine du Premier ministre pour sortir de ce forum avec une série de propositions" qui corrigent "les distorsions et dysfonctionnements" avec comme objectif de bâtir un système de développement

 

qui répond aux aspirations de toutes les populations’’, a-t-il expliqué.

Les recommandations de cette rencontre "vont assigner les taches pour les différents acteurs afin de produire les résultats escomptés", a souligné M. Babes, relevant le contexte régional "difficile", notamment aux frontières de l’Algérie, dans lequel se tient cette rencontre.

 

Enfin, M. Babes a plaidé pour que cette rencontre soit aussi une occasion "pour réhabiliter les lignes de cohérence entre les secteurs et les acteurs" pour le bien-être de la Nation sur les plans économique, social et humain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article