Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

http://www.tsa-algerie.com/

Le ministre de l’Énergie, Youcef Yousfi, était présent, samedi 27 décembre, pour assister à la première opération de forage pilote de gaz de schiste dans le bassin d’Ahnet. Le forage a été un succès, avec pour preuve la torche enflammée indiquant la présence du gaz de schiste dans le puits.

Le coup d’envoi de l’exploitation de gaz de schiste a donc été donné hier. Contrairement à ce que prétendait le gouvernement en parlant d’un début d’exploitation de gaz de schiste en 2022, tout semble indiquer que le calendrier a été fortement accéléré. Ce n’est pas la première fois que le gouvernement ne semble pas tenir parole sur le sujet. Peu après sa prise de fonctions de Premier ministre, Abdelmalek Sellal promettait que l’exploration de gaz de schiste n’aurait pas lieu avant 2040. Le calendrier ne cesse donc d’être avancé et modifié au gré des événements.

La cause d’accélération du calendrier est très certainement à trouver du côté du récent effondrement du cours du pétrole. Le président Bouteflika avait, lors du dernier Conseil des ministres, donné la consigne d’accroître l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels. Cela semble être chose faite.

Le ministre de l’Énergie déclarait, en juin dernier, que le gouvernement « ne marchait pas au jour le jour, » qu’il « travaillait pour les 20 et 40 prochaines années. » Comment le gouvernement peut-il travailler pour les 20 prochaines années s’il module son calendrier à chaque obstacle rencontré ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article