Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

AgoraVox le média citoyen

On peut douter de la capacité à se faire entendre de ceux qui voudraient protéger nos territoires des dégâts que produira inévitablement l'exploitation des gaz de schistes, si ceux-ci se révélaient plus abondants que prévus. Nous sommes en face d'une course à la performance entre ceux qui veulent consommer toujours plus d'hydrocarbures et ceux qui veulent en extraire toujours plus. Aucun mécanisme collectif efficace ne semble pouvoir arrêter cette course, quels que soient les dégâts et risques pouvant en découler.

Drill, baby, drill

 

Comme le continent nord-américain est vaste et peu peuplé, peu de populations se plaindront des nuisances provoquées par l'exploitation industrielle des gaz et pétroles de schistes. En fait, les plaintes sont déjà nombreuses, comme le relatent la presse et les réseaux sociaux, mais elles émanent de gens ayant peu de pouvoir et qui ne sont pas politiquement audibles. Les réserves étant apparemment considérables, l'avenir de l'exploitation et celui de la nouvelle puissance américaine paraîssent assurés pour de longues années.

Quant aux Verts américains qui s'inquièteront de la production de nouveaux tonnages de gaz à effet de serre, la réponse est déjà toute prête : compte tenu des limites imposées de facto à l'augmentation de la production des énergies vertes et à celle des économies d'énergie, les besoins en énergies fossiles mondiaux demeurent considérables. L'Amérique du Nord serait suicidaire si elle n'exploitait pas à fond le nouvel atout dont elle se trouve dotée (par Dieu, of course). Tant pis pour le réchauffement.

L'Europe va suivre

Il ne faut pas être grand devin pour comprendre que nous sommes là en face d'un mécanisme déterministe s'imposant aux sociétés industrielles en compétition, malgré les résistances individuelles. Dans le langage utilisé sur ce site, l'on pourrait parler d'un méga-processus anthropotechnique qui ne serait pas contrôlable par des décisions volontaires, ceci pour une raison simple : il ne se trouvera pas de volontés assez fortes politiquement pour s'y opposer, face à la conjonction des intérêts agissant en sens contraire. Les éventuelles manifestations d'activistes n'y changeront rien.

Les vidéos du web
PlayArrow
http://www.lcp.fr
PlayArrow
http://www.lcp.fr
PlayArrow
www.monalbumphoto.fr
PlayArrow
http://www.lcp.fr
PlayArrow
www.lindt.fr
PlayArrow
http://www.dailymotion.com
Il y a 2 années - 1 minute

Citoyens visibles : les personnalités qui ont contribué à l’histoire de notre pays Chaîne (...)

www.lcp.fr [?]

Si nous appliquions ce postulat – que certains optimistes refuseront sans doute, en lui reprochant de faire le jeu des pétroliers. – à la situation européenne, les conclusions en seraient simples. A supposer que l'Europe dispose de réserves significatives en hydrocarbures de schistes, rien n'empêchera gouvernements et industriels de les exploiter, quels que soient les dommages à terme ou même immédiats pouvant en résulter. Les insatiables consommateurs d'énergie que nous sommes leur en seront reconnaissants. Les victimes de ces exploitations pourront tout au plus être admis à faire valoir des droits à indemnisation.

Il en sera de même en France. Les esprits attardés pourront y dire adieu à la paix de nos campagnes, car nul n'écoutera leurs plaintes. On verra en eux les derniers résistants d'un mode de vie qui a déjà changé. 

Source
* North America leads shift in global energy balance, IEA says in latest World Energy Outlook
http://www.iea.org/newsroomandevents/pressreleases/
2012/november/name,33015,en.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article