Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

http://www.frontdegauche47.fr/local/cache-vignettes/L216xH115/logo_liberte_algerie-2812e.gif

 

Cette quantité de pain a été collectée durant la période allant du 12 septembre au 11 du mois en cours, à travers 34 communes seulement.

Les quatre millions d’habitants de la wilaya d’Alger produisent quotidiennement 5 000 tonnes de déchets ménagers et assimilés (DME). Ce chiffre est calculé sur la base d’une ration moyenne de 1,2 kg d’ordures produites par habitant/jour. Une quantité de 3 200 tonnes/jour est évacuée vers les centres d’enfouissement techniques de la capitale. La différence, soit 1 800 tonnes/jour, n’est pas contrôlée. Cette quantité concerne-t-elle les décharges sauvages. Aucune réponse n’a été donnée quant à cette quantité non contrôlée par les participants à la journée d’étude organisée, hier, par l’Assemblée populaire de la wilaya d’Alger au siège de l’ex-CPVA. Néanmoins, les intervenants, qui se sont succédé à la tribune, ont avoué que des insuffisances sont constatées tout au long de la chaîne de prise en charge des ordures domestiques. La présidente de la commission de l’environnement et de la santé à l’APW, Mme Houria Oulebsir, a souligné dans son allocution inaugurale que cette rencontre est organisée dans l’espoir d’alerter les pouvoirs publics sur la nécessité de combler certaines lacunes décelées  dans le schéma de gestion des DME. Le directeur de l’environnement, Nouar Laïb, a insisté, lors de son intervention, sur l’importance de la responsabilité commune dans la production et la gestion des déchets, pour mettre en place une véritable stratégie.
Ce schéma ne saurait voir le jour sans la prise en compte d’un nombre de facteurs liés à la production et au traitement des déchets. Pour lui, le schéma doit être élaboré dans le souci de préserver et la santé et l’environnement. Plus loin, il s’est longuement attardé sur les trois installations de traitement des déchets ouvertes à Hamici (commune de Mahelma), à Corso et à Staouéli, tout en rappelant que leurs capacités restent assez limitées par rapport aux quantités de déchets produites. L’expérience du centre d’enfouissement technique de Hamici a été présentée par Mme Ladjerem Souhila, directrice générale de Gecetal, qui gère le site en question. La première responsable du CET de Mahelma a rappelé que les deux principales fonctions de l’Epic Gecetal, créée en juillet 2013, sont le tri et le recyclage des déchets. Le site en question réceptionne les ordures de 34 communes sur les 57 que compte  la wilaya d’Alger.
Sa capacité de traitement est de 1 600 tonnes de déchets/jour. Mme Ladjerem indiquera à cet égard que la Gecetal a réalisé un chiffre d’affaires de près de 3 milliards de centimes en matière de recyclage de déchets domestiques. La quantité de pain collecté durant la période allant du 12 septembre au 11 du mois en cours est de 12 tonnes. Cette quantité a été cédée aux éleveurs de bétail pour un montant de 6,6 millions de centimes. S’agissant de la collecte et de l’évacuation des tonnes d’ordures, l’expérience d’Extranet a été au centre des débats de cette journée d’étude. Cette Epic s’occupe du ramassage et de l’évacuation des ordures de 29 communes extra-muros. Netcom collecte les déchets de 28 autres communes extra-muros.

H. H.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article