Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

Gouraya, wilaya de Béjaïa

 
"Gouraya, un exemple" par El Watan (2007)
http://www.elwatan.com/Gouraya-un-exemple 

Un musée de la nature : quelle belle initiative ! Elle est de l’initiative du Parc national de Gouraya dans la wilaya de Béjaïa. La préservation de l’environnement et sa promotion à des fins d’éducation citoyenne constituent deux axes majeurs dans la stratégie de nos parcs nationaux.



 

L’implication des enfants à côté des adultes peut aboutir si elle est entretenue dans le temps à un impact positif. Nous savons tous que notre patrimoine naturel est souvent violenté et enlaidi par la main de l’homme. Dans une intervention à la Chaîne II, un cadre de cet organisme a délivré aux auditeurs des motifs d’espoir quant à un sursaut des autorités en charge de ce secteur stratégique que sont les parcs nationaux. Une richesse à préserver et à promouvoir. Parlant des actes d’incivisme dont sont victimes les sites naturels et les vestiges historiques situés dans le périmètre du parc, Farid Achour a mis l’accent sur l’indispensable sensibilisation des visiteurs. Il est connu de par le monde que la prévention par l’éducation reste le moyen le plus efficace pour asseoir la pérennité d’une mission de préservation et de promotion. Il n’y a qu’à voir les nombreuses journées de volontariat organisées par les animateurs du Parc national de Gouraya (PNG). Cette action revêt un caractère pédagogique inestimable dans la mesure où ce sont les auteurs des actes condamnables qui mettent la main à la pâte. Ils ramassent et trient les ordures et autres détritus jetés pêle-mêle, ici et là, lors de leurs excursions et visites de lieux. L’ouverture de trois carrières et l’installation d’une décharge publique à Boulimat constituent des points noirs qui enveniment la situation. A la longue, ils risquent de dévoyer les efforts fournis par l’encadrement de ce parc national. L’intervention salutaire des autorités locales serait la bienvenue. Elle rendrait au site sa double vocation d’espace d’animation pédagogique et de lieu de détente.Pour les parents amoureux de la nature, pour les enfants en quête d’espaces à découvrir mais pourvoyeurs d’apprentissages ludiques, le PNG offre une superficie de 2080 ha. Il surplombe la ville de Béjaïa avec une vue imprenable sur sa magnifique baie. Au nord, il est bordé sur une distance de 12 km par la crique des Aiguades et la plage de Boulimat. Ce site naturel placé dans une position semi-montagneuse avec Adrar n’Gouraya qui culmine à 672 m et Adrar Oufarnou à 454 m a bénéficié d’un classement en parc national en 1984. Il figure aussi dans la nomenclature des réserves mondiales de la biosphère. Ce sont-là des atouts qui pèsent dans la balance et situent les enjeux. La présence de plus de 100 000 visiteurs pour l’année 2006 en attestent à plus d’un titre. Nous ne pouvons que saluer les efforts déployés par les responsables des parcs nationaux dans la sensibilisation des populations (de tous âges). Il y a lieu de souligner aussi le formidable regain d’activités que connaît le mouvement associatif chargé de l’éducation environnementale. Il ne se passe pas un jour sans que la presse écrite, Canal Algérie, A3, l’ENTV ou les radios algériennes relatent des activités et des opérations de qualité entreprises par des citoyens pour la protection de nos espaces naturels. Pour une fois, la capitale n’a pas le monopole. En effet, c’est à partir des villes et villages de l’intérieur que renaît l’espoir d’une Algérie radieuse où l’homme se réconciliera avec la nature (nous l’espérons). De Taghit à Tebessa en passant par Naâma, Djanet et tant d’autres villes, nous voyons se mouvoir des actions salvatrices. Avec l’aide de certaines ONG et organismes internationaux, des hommes et des femmes souvent jeunes s’engagent dans le volontariat et le bénévolat au service de la nature. Ils s’attellent à stopper la desértification, à collecter et à recycler des déchets, à lutter contre le gaspillage de l’eau, à préserver et à protéger des espèces rares. Autant de gestes porteurs d’un message à forte teneur éducative. C’est d’ailleurs au milieu scolaire que ces associations s’adressent en premier lieu. Elles investissent sur l’avenir et misent sur une éducation scolaire durable, la seule à même de consolider leurs efforts.



Par A. T.



 
Gouraya est une ville côtière située à l'ouest de la Wilaya de Tipaza à environ 60 Kms du chef lieu de la Wilaya et à 120 Kms de la capitale Alger. Avant la création de la Wilaya de Tipaza, Gouraya était rattachée successivement à la Wilaya de Chlef (El-Asnam) puis à la Wilaya de Blida. Actuellement la ville de Gouraya a le statut d'une Daira. Gouraya est connue par ces magnéfiques plages, son port de plaisance et l'accueil chaleureux de sa population.

Origine du nom de Gouraya.

Le nom bèrbère de Gouraya est Iyourayene, traduction : Les adeptes de la lune.

Les habitants de cette région à l'instar de beaucoup d'autres populations dans le bassin Méditéranéen adulaient à l'époque ancienne (jusqu'à la moitié du 1er siècle aprés J.C ) des forces de la nature comme le soleil, le vent, le feu...). Et les populations de Gouraya avaient comme dieu la LUNE.

Les Phéniciens grands navigateurs et marchands accostaient souvent à GOURAYA qui était une sorte de comptoir pour procéder au troc et d'échanges de marchandises. Nous retrouvons les traces d'un port à la sortie Ouest de la ville qui montre bien une configuration assez typique de cette époque. D'ailleurs les fouilles entamées dans les années 70 pour construire le stade ont révélé des ruines et pièces archéologiques typiques de cette époque. Ce comptoir avait un représentant permanent des phéniciens qui a appris à parler la langue locale et qui nommaient les gens de gouraya par Iyourayenes

Source: http://wikimapia.org/1722649/www-gouraya-org



ALGERIE - GOURAYA : Climat, températures, précipitations, ensoleillement

GOURAYA - Il est très difficile, voire impossible, de prévoir le temps qu'il fera à un certain moment et à un endroit bien précis.

Pourtant, tous les voyageurs aimeraient connaître à l'avance les conditions climatiques pour organiser leur prochain voyage.

Des moyennes de températures ou de précipitations peuvent vous aider et vous donner une bonne idée à ce sujet.

Les températures mentionnées ci-après sont exprimées en degrés Celsius et représentent les moyennes mensuelles observées sur un grand nombre d'années. Le graphique des précipitations pourra également vous être utile afin de déterminer la meilleure période pour réaliser votre voyage.

Pour compléter votre information, pensez à consulter nos pages de prévisions météorologiques , avec le temps du jour et les prévisions à 5 jours.

Retour à la page PAYS - Retour à la page VILLES

Températures moyennes

Précipitations en mm

 



Températures moyennes
Précipitations en mm


Pour voir un diaporama :http://bledz.ifrance.com/parc-national-de-gouraya.htm

Le site officiel du parc national de Gouraya: http://www.png-dz.net/

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article