Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara Ecologie

Samedi, 31 Août 2013 09:50/

 

Par : Hamid BAALI/

Un phénomène a pris de l'ampleur ces derniers mois, c'est la prolifération des déchets dans tous les quartiers du chef-lieu de wilaya, au grand dam des Guelmis qui vivent désormais dans un environnement malsain. Conscients de l'impunité, des habitants peu scrupuleux déversent leurs gravats dans les terrains vagues et même dans les espaces de servitude ! à titre illustratif, des locataires et des propriétaires de logements implantés dans des immeubles collectifs de l'OPGI entreprennent des travaux d'aménagement en toute quiétude, et les sacs de gravats sont jetés sous leurs fenêtres ! Ces agissements indélicats prennent de l'ampleur, puisque les élus locaux ne réagissent pas et ne veillent pas à l'application des lois de la République. Désormais, ces carences impardonnables encouragent ceux qui agressent leur voisinage et l'environnement. La cité Gahdour-Tahar, sur les hauteurs de la ville, reflète ce laisser-aller, puisque des quintaux de gravats sont abandonnés par des riverains qui ne craignent aucune amende ou réaction des services municipaux. Dans un passé récent, les municipalités disposaient des services de plusieurs gardes champêtres qui arpentaient tous les quartiers de la commune pour veiller à la salubrité, à la quiétude et à la santé de la population. à cette époque, aucune incartade et aucun dépassement n'étaient tolérés par ces agents assermentés qui faisaient preuve de dynamisme et d'efficacité. De toute évidence, cette situation qui perdure dans l'impunité totale a atteint la ligne rouge, et des citoyens blasés se sont rapprochés de nous pour tirer la sonnette d'alarme et interpeller les autorités locales.


H B

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article