Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

"Hydraulique : d’importants progrès réalisés, mais la bataille de l’eau est loin d’être gagnée (ministre)" Par APS

(APS) vendredi 22 mars 2013 10 : 30
APS

ALGER - Le ministre des Ressources en eau, M. Hocine Necib, a affirmé jeudi que l’Algérie avait accompli d"’importants" progrès dans la mobilisation de la ressource durant les 50 années d’indépendance, mais la bataille de l’eau "est loin d’être gagnée".

"Dans le domaine de la mobilisation, nous avons accomplis des progrès assez importants. Mais, la bataille de l’eau est loin d’être gagnée", a-t-il déclaré au Palais des Expositions en marge de l’inauguration de l’exposition du secteur des Ressources en eau pour célébrer le cinquantenaire de l’indépendance.

Plusieurs membres du gouvernement, d’anciens ministres et responsables du secteur ainsi que des représentants du corps diplomatique accrédité à Alger, étaient présents à cette cérémonie.

Pour M. Necib, de "grands défis" restent à relever étant donné la situation géographique qui fait de l’Algérie un pays semi-aride où l’or bleu devient de plus en plus rare et inégalement réparti.

"Nous avons pratiquement relevé le défi de la mobilisation, mais la véritable bataille demeure la préservation de cette ressource, sa gestion rationnelle et la performance du service public de l’eau et d’assainissement", a-t-il souligné.

En 1962, l’Algérie disposait de 13 barrages d’une capacité de stockage de 454 millions de m3 contre 70 actuellement en exploitation, dont 39 barrages ont été réalisés entre 1999 à ce jour.

Les capacités de stockage des barrages qui dépassent actuellement les 7 milliards m3 devraient atteindre 8,3 milliards m3 en 2015 avec un total de 83 barrages.

Pour contrer le spectre de la sècheresse, l’Algérie a opté pour les eaux non conventionnelles comme le dessalement d’eau de mer avec un programme de 13 stations de dessalement dont 7 sont en exploitation et qui contribuent à hauteur de 33% à l’alimentation en eau potable.

Les OMD en matière d’AEP atteints avant 2015

La réutilisation des eaux usées épurées pour l’irrigation fait partie aussi d’un vaste programme visant à produire un milliard de m3 d’ici à 2014.

Outre 170 nappes d’eau situées au Nord et dans les Hauts-plateaux, l’Algérie repose sur deux systèmes aquifères au Sud. Il s’agit du complexe terminal et de l’Albien qui est partagé avec la Tunisie et la Libye.

"Il faut mettre en place un système pour, d’abord, mieux préserver cette ressource qu’on mobilise, la protéger de la pollution et l’exploiter rationnellement en sensibilisant les utilisateurs sur l’économie de l’eau", a noté M. Necib.

En outre, pour optimiser cette ressource et assurer l’équité territoriale, de grands systèmes de transfert d’eau ont été réalisés dont celui liant In Salah et Tamanrasset, celui de Beni Haroun qui alimente plusieurs régions de l’est du pays ainsi que le système MAO (Mostaganem-Arzew-Oran) à l’ouest.

Le ministre a souligné, par ailleurs, que les progrès réalisés durant ces dernières années ont permis à l’Algérie d’atteindre, avant 2015, les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) de l’ONU en matière de raccordement aux réseau d’alimentation en eau potable et d’assainissement.

Le taux de raccordement au réseau d’AEP est passé de 35% en 1962 à 94% en 2011, alors que celui d’assainissement a atteint 87% contre 20% à l’indépendance.

En 1962, l’Algérie comptait 7 grands périmètres d’irrigation d’une superficie de 105.500 hectares contre 28 périmètres en 2011 d’une surface globale équipée de 230.000 ha et devrait passer à 270.000 ha en 2014.

La superficie agricole irriguée a atteint quant à elle 1,1 million d’ha contre 120.000 ha en 1962. Plusieurs ministres et responsables qui se sont succédé à la tête du secteur ont été honorés à l’occasion de cette exposition.

Intitulée Exp’Eau du cinquantenaire, cette manifestation met exergue, à travers des maquettes, les différentes réalisations du secteur des Ressources en eaux et les projets en cours de réalisation et ceux programmés sur les prochaines années.

Les visiteurs de cette manifestation de 7 jours qui coïncide avec la célébration de la journée mondiale de l’eau et les vacances scolaires du printemps pourront s’enquérir de la chaîne d’eau. Des classes (scolaires) d’eau sont prévues à cette occasion pour expliquer aux enfants l’importance de l’eau et la nécessité de la préserver.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article