Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

Le midi libre

 

 

 

L’opposition à l’exploitation des gaz de schiste en Algérie a marqué le débat au sein de l’Assemblée populaire nationale (APN) après la présentation par le ministre de l’Energie des Mines, M. Youcef Yousfi, du projet de loi sur les hydrocarbures.

 

«Je propose un amendement à ce projet de loi qui porte sur l’annulation de tous les articles relatifs aux hydrocarbures non conventionnels», a déclaré au début du débat le viceprésident du groupe parlementaire du parti du FLN, M.Tliba Baha Eddine.

Allant plus loin dans son opposition, le député FLN a soutenu que les pays occidentaux qui convoitent les réserves de gaz des schiste incitent les pays détenteurs de ces réserves à les exploiter.

En introduisant l’exploitation des gaz non conventionnels, « le gouvernement ignore sciemment les dangers encourus en raison de cette exploitation et, bien au contraire, rassure que l’extraction ne va pas polluer les eaux souterraines au Sahara », a-t-il déploré.

Fillali Ghouini, député de l’Allliance pour l’Algérie verte (AAV) s’est interrogé quant à lui sur l’opportunité pour l’Algérie d’aller vers les gaz de schiste, alors qu’elle dispose d’autres alternatives pour assurer sa sécurité énergétique, citant comme exemple le développement des énergies renouvelables.

«Nous ne sommes pas convaincus (de cette exploitation), ceci n’est pas un discours politique, mais plutôt des propos tenus par des experts qui contredisent» vos arguments, a-t-il dit à l’adresse du ministre de l’Energie et des Mines. «Le peuple algérien n’a nul besoin de bombes à retardement», a mis en garde M. Ghouini.

Un autre député FLN, M. Youcef Nahet, a relevé que le ministère de l’Energie n’a pas fourni suffisamment de garanties concernant la protection de l’environnement au cours des opérations d’extraction de ce gaz, qualifiant au passage la proposition du ministère de l’Energie «d’aventure». «Les interrogations concernant les garanties de l’exploitation des gaz de schiste ne sont pas formulées pour douter de votre bonne foi.

Il s’agit de projets risqués avec peu de garanties, dont les conséquences seront néfastes si on se trompe d’option », a-t-il averti. Mohamed Lahbib Koreichi, du Mouvement national pour l’Espoir, a quant lui ironisé en indiquant que même les pays pauvres détenteurs de réserves de gaz non conventionnels ont refusé leur exploitation.

Au premier jour du débat du projet de loi sur les hydrocarbures, l’opposition à l’exploitation des gaz de schiste a été exprimée par des députés du FLN, de l’AAV, du Mouvement national pour l’Espoir et du Rassemblement algérien, qui sont intervenus lors de la première séance en plénière.

Mardi, la commission des Affaires économiques de l’APN qui a rendu public son rapport préliminaire sur ce projet de loi, a indiqué avoir proposé un amendement au texte du ministère de l’Energie qui consiste à soumettre toute exploitation du pétrole et du gaz de schiste à l’approbation du Conseil des ministres.

Une proposition qui devrait renforcer les garde-fous concernant l’extraction de ce type d’hydrocarbures, selon des députés.

Adda A.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article