Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie

Mardi 12 juin 2012

 
 

 

 

 

Tonic Industrie récupère 95% des cartons jetés en Algérie.

Le complexe fonctionne à 60% de ses capacités. Un projet de production de 100 000 tonnes de carton plat est à l’étude. L ’économie d’eau pour développer sa production et la préservation de l’environnement font partie des soucis et sont les principaux objectifs prioritaires pour les gestionnaires de Tonic Industrie.

Hier, le PDG de Tonic Industrie, Mustapha Merzouk, a lancé les travaux de deux projets hautement stratégiques pour le complexe papetier, en présence du PDG de l’entreprise Hydro Aménagement et des autorités locales. Il s’agit d’une station de traitement des rejets industriels au niveau du complexe El Ouarsenis, pour un montant de 500 millions de dinars, dont le délai de réalisation n’excède pas 12 mois, d’une part, et, d’autre part, les travaux d’adduction en eau de toutes les unités de Tonic Industrie à partir du réservoir de Koléa, un projet d’une valeur de 201 millions de dinars. Le linéaire du réseau d’AEP issu de la station de dessalement de Fouka s’étend sur 10 km.

Ces deux projets entrent dans le cadre de la réhabilitation de Tonic Industrie. Réduction considérable de la facture de consommation l’eau, autonomie de desserte en eau potable qualitative et quantitative pour le bon fonctionnement des équipements de production, mise en conformité avec la réglementation en matière de protection de l’environnement, recyclage des eaux blanches à près de 80% et récupération des fibres cellulosiques, réduction de la facture de consommation d’eau fraîche, tels sont les objectifs recherchés à travers la réalisation de ces projets. Dans la lancée, Tonic Industrie fera un effort pour alimenter en eau potable quotidiennement des quartiers de la ville de Bou Ismaïl jusqu’à 2000 m3.

Le besoin journalier en eau de l’entreprise atteint 5000 m3. En outre, Tonic Industrie entend mettre à profit l’expérience de l’opérateur public Hydro Aménagement pour l’exploitation et la maintenance des équipements du projet de la STEP, et ce, pour une durée d’une année après sa mise en service. Le complexe Tonic Industrie fonctionne à présent à 60% de ses capacités. Le dossier d’un nouveau projet de production de 100 000 tonnes de carton plat par an est au stade de l’étude technico-économique, pour un coût estimé à 8 milliards de dinars. Aujourd’hui, 160 récupérateurs sont conventionnés avec Tonic Industrie. Le premier responsable de Tonic Industrie précise que 95% des cartons jetés en Algérie sont récupérés. Une enveloppe de 40 millions de dinars sera consacrée à la formation des personnels. M'hamed Houaoura

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article