Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

"Intempéries : Plusieurs routes coupées à la circulation" Par Le Quotidien d'Oran

EnvoyerImprimer
 
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.


Intempéries : Plusieurs routes coupées à la circulation 

Plusieurs routes ont été coupées à la circulation entre vendredi et samedi, dans plusieurs wilayas du pays, à cause des intempéries, ont indiqué les services de la gendarmerie nationale dans un communiqué. A Mascara, il s'agit notamment de la route nationale 7B, reliant Ain-Frass à Ain-Fekkan, à hauteur d'Oued Sidi Salem, dans la commune de Ain Frass, pour cause d' effondrement du pont Sidi Salem, a précisé la même source. Il s'agit également de la route nationale 94, reliant Youb à Telagh (Sidi Belabbès), à hauteur du pont El Kahla, dans la commune de Youb, pour effondrement du pont El Kahla, a ajouté la même source. A Oran, il s'agit du chemin de wilaya 6 B, reliant Oran à Ain Témouchent, à hauteur de Oued Medagh, dans la commune de Ain El Karma, pour débordement de Oued Medagh. Des routes ont été également coupées dans les wilayas de Saida, El Bayadh, Sidi Belabès et Bechar, a-t-on relevé.
A Mascara, 50 familles du village Benchenine, dans la commune de Mohamadia ont été provisoirement relogées dans l'école de la localité, après l'inondation de leurs habitations par les eaux pluviales, a-t-on appris samedi des services de la wilaya. De même source, on précise que ces habitants, relogés vendredi dans cet établissementscolaire, demeureront sur place jusqu'à l'évacuation des eaux de leurs habitations et leur confortement. Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région et les lâchers d'eaux pour évacuer le trop-plein des barrages Bouhnifia et Fergoug ont entraîné l'inondation de ces habitations. Devant cet état de fait, les responsables de la wilaya ont décidé d'évacuer ces familles pour les recaser provisoirement dans cette école.Au niveau du cabinet du wali, on précise que 230 agents de la Protection civile des wilayas de Mascara, Relizane, Sidi Bel-Abbès et Saïda ont été mobilisés pour secourir les sinistrés et évacuer les eaux pluviales, utilisant des autopompes et trois embarcations pneumatiques pour parvenir aux lieux sinistrés. Pour sa part, le Croissant-Rouge algérien assure 500 repas/jour préparés au niveau de la cantine de l'établissement. Il a également distribué des kits alimentaires et des bouteilles de gaz butane aux familles sinistrées. Pour faire face à cette situation, des mesures techniques urgentes ont été prises comme l'ouverture de passages, au bas du tronçon de l'autoroute Est-Ouest, pour permettre l'évacuation des eaux.Cette mesure a permis une baisse de 40% du niveau des eaux accumulées, ainsi que l'ouverture des voies menant vers Maqtâa Douze et au village de Benchenine.
Selon la direction des Ressources en eaux, le remplissage des barrages de Bouhnifia et Fergoug a conduit à un lâcher de 30 millions de m3 d'eau, qui ont inondé la région de Benchenine. De même source, on indique que les barrages Chorfa, Ouizert et Bouhnifia ont totalisé un apport supplémentaire de 76 millions de m3 durant les journées du 14 et 15 novembre dernier.
Par ailleurs, le navire marchand «Adam» battant pavillon comorien, est toujours à quai, au port de pêche de Beni Saf (30 km d'Ain Temouchent), a-t-on observé samedi sur place. Ce bateau, qui se dirigeait vers le Maroc pour récupérer un chargement de céréales, a chaviré dans la nuit de mardi à mercredi, vers le port de Beni Saf, en raison des intempéries, indique-t-on auprès des services des Garde-côtes.L'entrée du navire au port a été provoquée par des fortes vagues qui, heureusement n'ont pas causé des dégâts importants, mis à part le cas de deux annexes d'embarcations de pêche qui ont coulé», a-t-on précisé. Le port de pêche de Beni Saf n'est pas préparé pour accueillir ce genre de navires, car ne disposant pas de pilote pour intervenir dans de telles situations, a-t-on expliqué ajoutant que le commandant des Gardes-côtes de Beni Saf a pris en charge le stationnement de ce navire.Une cellule de crise, composée de représentants des Garde-côtes, de la capitainerie du port, des directionsdes travaux publics et de la pêche et du président de la chambre de pêche de la wilaya d'Ain Temouchent, ont également suivi cette opération. L'équipage de ce bateau composé de six membres de nationalité syrienne a également été pris en charge.
Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article