Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie

http://www.chine-informations.com

 

Obésitéhypertension, cancers... Lasanté des Chinois décline, note le Nandu Daily. En cause : la dégradation de l'environnement et les nouvelles habitudes de consommation. 
De  ChinePlus.

Ils seraient officiellement – d'après une récente étude du ministère de la Santé – 260 millions en Chine à souffrir de maladies chroniques : hypertensionsurpoids,diabète, etc. Un chiffre toutefois sous-évalué selon le quotidien Nandu Daily qui évalue – sur la base de travaux d'experts – à quelque 300 millions au moins le nombre de personnes traitées pour ce type de maladies qui seraient à l'origine en Chine de « 85 % des décès » et avaleraient, en traitement, « 70 % du budget médical national ». Sans compter « les gens atteints de tuberculose, d'hépatite B ou de maladies de peau », poursuit Zhang Tiankan, l'auteur de l'article. Pis, selon les critères de l'OMS, seuls 15 % des Chinois seraient en bonne santé – psychologique, sociale et physique. « 70 % de la population est dans un état de "sous-santé», estime alors le quotidien du sud. Ces personnes souffrent dans la vie quotidienne « d'inconfort, de fatigue, de lassitude, de nervosité », beaucoup reçoivent un traitement à base de médecine chinoise ou occidentale.

Autre  bombe à retardement : le tabagisme. La Chine est en effet devenue, comme le notait en 2010 déjà, le correspondant du Figaro, « l'empire des fumeurs ». Le pays compte désormais, d'après les résultats d'une première enquête officielle publiée fin mai, plus de 300 millions defumeurs, dont 53% sont des personnes âgées de plus de 15 ans. 740 millions seraient également touchées par la fumée passive. D'après l'étude, « la plupart des Chinois fumeurs ne sont pas au courant des risques qu'il encourent ; ils ont encore beaucoup d'idées fausses sur la cigarette. »

Quels sont les remèdes proposés pour inverser la tendance ? Les autorités centrales, par ailleurs lancées dans une ambitieuse réforme de la santé, ont publié un document, intitulé Plan de la Précaution et de Guérison des Maladies Chroniques en Chine (2012-2015) – sorte de feuille de route à suivre pour les trois années à venir. Objectifs : faire baisser la consommation quotidienne de sel à 9 grammes/personne (elle est aujourd'hui d'au moins 15 grammes), réduire de 25 % le nombre de fumeurs, réduire sensiblement l'obésité alors que plus de 300 millions de Chinois sont aujourd'hui considérés en surpoids, etc.

Le Nandu Daily revient également sur la nécessité pour le gouvernement de tenir compte de la dégradation de l'environnement. « Si le grand public ne peut pas obtenir, écrit le quotidien, des garanties sur la sécurité alimentaire » – dans un pays où la grande majorité des nappes phréatiques sont gravement polluées – le situation ne peut qu'empirer. Il faut que les choses changent et c'est d'autant plus urgent que lorsque la pollution menace leur santé, les Chinois  hausse le ton, comme en témoignent les récents événements à Shifang, dans le Sichuan où d'importantes manifestations ont empêché l'ouverture d'une usine polluante.
Et l'AFP de rappeler qu'en 2010, « quelque 180.000 mouvements de protestation officiellement appelés "incidents de masse" se sont produits à travers la Chine, un nombre qui n'a cessé d'augmenter depuis les années 1990, selon les estimations de Sun Liping, professeur de sociologie à l'université Tsinghua de Pékin ».

Site ChinePlus : www.chine-plus.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article