Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

 

Dimanche, à l'occasion à la journée "Laawacher" qui consiste à peindre la ville, en particulier la médina, à la chaux et en bleu, en guise de participation à la célébration de la journée mondiale de la terre.

Enfants, femmes et hommes de tous âges, ont bravé la pluie, s'emparant de brosses et des sceaux remplis de chaux, placés à différents endroits de la médina, pour répondre à cet appel lancé par la Commune urbaine de la ville dont le président, Mohamed Sefinai, a déclaré à la MAP, que ce genre d'initiative n'a été rendu possible que grâce à la participation de la société civile et de la population.

Le ravalement des façades des maisons et ruelles de la médina, est un acte citoyen et la population entend ainsi contribuer à sa manière à la préservation de la beauté de cette ville mythique, déclarée récemment "ville écolo", a-t-il ajouté.

L'opération qui a débuté dès les premières heures de la matinée, a été quelque peu ralentie par une pluie fine qui n'a cessé de s'abattre sur la ville.

Elle a été suivie de prés par les centaines de touristes en visite de cette ville touristique par excellence. "Je visite souvent cette ville, mais c'est la première fois que j'assiste à ce genre d'opération qui montre que les habitants sont très attachés à leur cité", a déclaré un touriste américain, rejoint en cela par une touriste espagnole qui n'a pas hésité à qualifier "Chawene" de "paradis terrestre".

D'ordinaire, cette tradition de ravalement des façades en "nila" se déroule en juin mais, cette année, la commune a voulu joindre l'utile à l'agréable en l'organisant un peu plus tôt afin qu'elle coïncide avec la célébration de la journée de la terre, en particulier après le choix porté sur le Maroc pour abriter cette grande manifestation internationale.

De par sa situation géographique, perchée à 600 m d'altitude, Chefchaouen jouit d'une richesse naturelle et d'un patrimoine écologique et culturel très distingués, grâce notamment à la source de Ras El Maa, l'ancienne médina avec sa kasbah, la mosquée de Cherafat et le parc naturel de Talassemtane qui compte parmi les 8 parcs nationaux du Royaume.

Ce parc a d'ailleurs été visité en début de semaine par une délégation de conseillers en coopération de l'Union Européenne dans le cade d'une tournée pour s'enquérir de projets financés en partie par l'UE. En organisant l'opération "Laawacher", Chefchaouen entend contribuer à la préservation de l'environnement et au développement durable.

D'ailleurs, la veille, a abrité une journée d'étude sur ce sujet avec la participation d'experts, académiciens et représentants de la société civile.

La célébration de cette journée a été clôturée par des "jeux sans frontières" organisés avec le concours d'une association locale au parc Sidi Ablehamid et suivis par un grand nombre de public.

Chefchaouen, rappelle-t-on, a été déclarée, la semaine dernière, "ville écolo", coïncidant avec la commémoration de la 40ème journée mondiale de la terre (17 au 24 avril courant).

Le conseil de la commune a ainsi pris différentes mesures en matière de protection de l'environnement, dont l'élaboration d'une politique de gestion des ressources naturelles et de l'environnement, la création d'espaces verts et l'organisation de campagnes de sensibilisation en matière du respect de l'environnement et du développement durable.

Chefchaouen a par ailleurs été choisie, en mars dernier, pour représenter le Maroc aux côtés de trois villes du pourtour méditerranéen à savoir, Soria (Espagne), Coron (Grèce) et Cilento (Italie), à la candidature commune pour l'inscription de la "Diète Méditerranéenne" au patrimoine culturel immatériel de l'humanité à l'UNESCO.

Source: http://plbd.blogspot.com/2010/04/journee-mondiale-de-la-terre.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article