Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie

Taille du texte normale


L’océan et le littoral offrent à l’humanité des ressources immenses, mais qui ne sont pas inépuisables. Ils contribuent pour une grande part à l’alimentation des hommes, de ses animaux et à un bon nombre de ses activités économiques et sociales. L’océan régule le climat planétaire et tempère le réchauffement climatique. L’état de santé des océans et des côtes est donc fondamental pour l’humanité. Les sociétés et les décideurs politiques doivent saisir l’importance des fonctions des océans et des zones côtières et prendre conscience des effets dévastateurs de leur détérioration. En fait, il s’agit de proposer un nouveau modèle de l’économie maritime et d’améliorer la culture maritime.
Depuis le 12 mai, et jusqu’au 12 août, se tient à Yeosu l’exposition internationale sur les écosystèmes marins. L’exposition, la seconde du genre organisée en Corée du Sud, a pour thème «Pour des côtes et des océans vivants».

L’expo 2012 propose des solutions au problème mondial de l’environnement et considère la mer comme un patrimoine à préserver. Elle expose des technologies créatives : techniques d’utilisation de l’énergie marine, de biotechnologies, techniques environnementales de contrôle de la pollution, techniques aptes au changement climatique tout en encourageant les nouveaux domaines de l’industrie maritime que sont les sports nautiques, le tourisme nautique, les transports par voie maritime… L’Algérie est présente à l’expo de Yeosu. Le pavillon algérien est réalisé autour du thème «Le pays des deux océans», allusion faite à la Méditerranée et au Sahara, et qu’on découvre dès l’entrée grâce à un dégradé de formes et de couleurs, passant du bleu azur à l’ocre-jaune.

Pays méditerranéen, donc particulièrement concerné, le pavillon a mis en exergue les richesses culturelles de cet héritage et également les richesses biologiques exceptionnelles de ses 1200 km de côtes sérieusement menacées cependant par la linéarisation du développement. La journée de l’Algérie à l’expo de Yeosu a été célébrée le 1er juillet. Ce jour-là, le pavillon a enregistré 170 000 visiteurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article