Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Environnement

Mercredi 7 mai 2014

 

Dans cet entretien, Rym Kalouaz, architecte et professeur au département d’architecture à l’Université de Blida, présente un petit éclairage sur l’écoconstruction.

 

Qu’est-ce que l’écoconstruction ?

 

L’écoconstruction a plusieurs appellations et donc plusieurs définitions : construction durable, bioclimatique environnementale. Elle consiste principalement à construire et bâtir de façon à ne pas dégrader, ni toucher au contexte naturel, en utilisant les énergies renouvelables et les matériaux locaux et naturels. Tout cela est conçu selon les principes de l’architecture bioclimatique, autrement dit, une orientation suivant la direction des vents, l’ensoleillement...

 

Les experts ont exposé la problématique de normes adaptées à l’Algérie. Un label algérien dans l’écoconstruction est-il possible ?

 

Oui, s’il y a une bonne étude de la grille d’évaluation des constructions qui permet de certifier le bâtiment. Il s’agit d’éviter la problématique de l’importation de labels, qui ont été relativement négatifs dans leurs pays d’origine. L’étude doit d’abord se faire selon le contexte algérien, parlant de climat surtout, car les labels étrangers tels que le passivhouse en Suisse et le HQE (haute qualité environnement) en France ont montré leurs limites. Ces pays n’ont pas un climat aussi chaud que le nôtre, ce qui fait qu’on ne peut pas adopter les mêmes normes notamment en matière d’isolation thermique. Pour arriver à l’application, il faudra avoir un label "crédible".

 

Quels sont les avantages et les inconvénients de ce type de projet ?

 

Une chose est sûre, il y a plus davantages que d’effets négatifs. Je peux citer plusieurs avantages comme avoir une maison éclairée, aérée naturellement. Elle offrira un confort thermique et donc une meilleure qualité de l’espace et de la vie, de l’économie de l’énergie grâce à l’utilisation des matériaux écologiques naturels. Cette méthode de construction protège des maladies dues aux matières toxiques que contiennent les matériaux artificiels, et c’est recyclable aussi. Pour les inconvénients, à mon avis, le vrai problème de l’écoconstruction est dans son application. Actuellement, cette méthode est "à la mode", alors qu’elle n’est pas souvent appliquée correctement. Elle est également connue par l’utilisation des panneaux solaires, des éoliennes, des terrasses et des jardins et non par la qualité de vie et le développement qu’elle présente en architecture et en urbanisme.

 

Entretien réalisé avec Rym Kalouaz, architecte et enseignante universitaire par N. B. Horizons

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article