Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara Ecologie


L'opérateur Sonelgaz rejoint le projet Medgrid chargé de développer les échanges d'électricité entre les deux rives de la Méditerranée.

Favoriser les échanges d'électricité entre l'Europe et la Méditerranée: c'est la vocation de Medgrid, une initiative industrielle lancée en 2011 dans le cadre du Plan solaire méditerranéen avec pour objectif assigné  «de promouvoir et faciliter le développement d'un réseau d'interconnexions électriques dans la région». Aujourd'hui, André Merlin, le président exécutif de Medgrid, peut se féliciter de compter un nouveau partenaire de poids: mercredi à Alger, Noureddine Boutarfa, le PDG de Sonelgaz, l'un des énergéticiens les plus importants au Maghreb, a signé un protocole de coopération avec Medgrid.

Avec Sonelgaz, ce sont désormais une bonne vingtaine d'acteurs industriels de tout premier plan (énergéticiens, équipementiers, opérateurs de réseaux…)qui ont rallié l'initiative Medgrid. Ce «club» a prévu, mi-2014, de proposer un schéma de développement des interconnexions transméditerranéennes, fondé à la fois sur la rentabilité des investissements et «un bénéfice environnemental global». Les opportunités d'échanges d'électricité qui sous-tendent ce dispositif sont bien réelles: à moyen terme, Sonelgaz prévoit ainsi de pouvoir exporter quelque 10 000 mégawatts (MW), ce qui passe actuellement par une forte accélération de ses capacités solaires.

Le projet Medgrid revendique une philosophie «gagnant-gagnant» pour les deux parties en présence. D'un côté, l'Europe a pour ambition que les énergies vertes assurent 20% de sa consommation finale d'énergie à l'horizon de 2020; de l'autre, les pays du Maghreb disposent d'un potentiel exceptionnel en soleil et en vent, par ailleurs, leur consommation d'électricité doit croître de plus de 5% par an au cours des quinze prochaines années, selon différentes statistiques. «Nous sommes dans une perspective constante de partenariat, explique André Merlin, sachant que nous avons déjà fourni un ensemble de recommandations proposant les évolutions règlementaires minimales nécessaires à la réalisation d'échanges entre les pays méditerranéens.» Medgrid travaille également sur des modèles de financement, dans le cadre d'un gigantesque chantier qui ne fait que démarrer.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article