Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie

Vos Économies d'Énergie

Créé le 26/06/2012

 

 

L'Algérie est un pays de 2,4 millions de km² et 85% de cet espace est le Sahara algérien riche en énergie solaire et en vent. C'est un pays capable d'exploiter des énergies renouvelables en grande quantité notamment en s'équipant de panneaux photovoltaïques et d'éoliennes; c'est pourquoi, elle fait partie du projet Desertec avec ses voisins frontaliers, le Maroc et la Tunisie. Le but étant de pouvoir subvenir à plus de 90% de leurs besoins en électricité mais aussi d'exporter notamment dans les pays européens. Le 21 juin 2012, l'initiative industrielle Dii a présenté, en Allemagne, son étude "Desert Power 2050" qui reprend les grandes lignes du projet Desertec et a précisé que l'Algérie avait une capacité exceptionnelle de production d'énergies renouvelables.

 

 

L’Algérie, ainsi équipée de panneaux photovoltaïques et d'éolienne, pourrait devenir un acteur majeur des énergies renouvelables tout en ayant une indépendance énergétique. Il est estimé qu'un pays comme l'Algérie peut produire un volume de 1 000 MW/heure grâce à des centrales solaires, ce qui est considérable.

 

 

Le projet Desertec

Il y a une dizaine d'années, est né le projet Deserterc qui considère que si l'on recouvrait moins de 0,5% des déserts mondiaux (qui représentent une surface de 40 millions de km²), de centrales solaires thermiques, de panneaux photovoltaïques ou d'éoliennes, cela suffirait à répondre à la demande d'électricité internationale. Ce projet implique de nombreux partenaires et notamment les pays d'Afrique du Nord et du Moyen Orient (MENA) car le Sahara étant un désert très ensoleillé de 10 millions de m², ils pourraient grâce à celui-ci couvrir une grande partie de leurs besoins en électricité. Avec le surplus produit, ils pourraient dynamiser leur économie en l'exportant. Ce secteur de l'électricité produite dans le désert est estimé à 60 milliards d'euros. De plus, les besoins en électricité ne cessent de croître, principalement dans les pays de MENA qui devraient voir leur demande quadrupler d'ici 2050.

 

Le projet Desertec est soutenu par l'initiative industrielle Dii, créée en 2009, composé de nombreux partenaires en provenance de 15 pays. Le but final étant de créer un nouveau marché des énergies renouvelables produites dans le désert et permettant aux pays producteurs d'en être les acteurs principaux. De plus, le projet Desertec réfléchit aux problématiques de transport de cette électricité pour que celui-ci reste également dans une logique d'économies d'énergie.

 

 

Des centrales d'électricité verte implantées en Algérie

L’Algérie devrait installer d'ici 2014 de nouvelles centrales solaires permettant une importante production d'électricité. Avec cette activité, l'Algérie devrait toucher une part conséquente des 60 milliards d'euros estimés de ce nouveau marché et ainsi dynamiser son économie. Des entreprises ont déjà signés pour lancer des projets d'exploitation dénergie solaire et cela devrait continuer au fil des ans.

 

 

L'Europe, future cliente de cette électricité

Si les pays européens achetaient l'électricité produite dans les déserts à hauteur de 20% de leurs besoins, ils pourraient réaliser d'importantes économies budgétaires. Effectivement, l'économie serait de 30 euros par megawatt/heure importée. De plus, l'Europe pourrait ainsi progressivement diminuer sa dépendance aux énergies fossiles et au nucléaire et atteindre ainsi plus facilement ses objectifs environnementaux en faisant des économies d'énergie.

 

 

Vous souhaitez réduire considérablement votre facture d'électricité grâce à l'énergie solaire?

Calculez gratuitement vos économies d'énergie liées à l'acquisition de panneaux photovoltaïques.

 

Je calcule mes économies

 

Source: vos économies d'énergie.fr

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article