Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

L’archéologie marine commence peu à peu à sortir de l’ombre au sein de la Fédération algérienne de sauvetage, de secourisme et des activités subaquatiques (Fassas). Cette dernière s’oriente maintenant vers le volet scientifique lié à cette activité marine et sous-marine. «Nous nous intéressons maintenant aux créneaux scientifiques, comme la biologie marine, la spéléologie et l’archéologie marine», a révélé son président, Abdelkader Chekroun, tout fier d’évoquer les ambitions et projets de la Fédération qu’il dirige. La plongée scientifique, ou plus exactement la plongée subaquatique à vocation scientifique, a pour objectif de recueillir des données, échantillons ou informations à des fins de recherche ou d’enseignement. «Nous projetons d’explorer les fonds marins et mettre au jour les objets fossilisés (épaves). L’Algérie qui est un pays antique recèle d’importantes richesses archéologiques», dira le responsable de la fédération. D’ailleurs, «des épaves antiques phéniciennes ont été découvertes auparavant en Algérie», ajoutera-t-il.En développant l’archéologie marine, la Fédération algérienne des sports subaquatiques veut apporter de précieux éléments d’informations liées à l’histoire ancienne de l’Algérie. «Nous pourrons contribuer à l’écriture de l’histoire antique de l’Algérie, qui est méconnue par les historiens, et ce, en fournissant des preuves matérielles, comme les épaves, le mobilier des navires, les amphores, etc.», a soutenu M. Chekroun, qui estime que les navires qui ont sombré dans les temps anciens «peuvent nous faire connaître, par exemple, la nature du commerce que l’Algérie pratiquait alors avec le reste du monde». Cela est en effet possible grâce à l’étude de l’iconographie des épaves. «Nos plongeurs, en explorant les fonds marins, ont trouvé parfois des pièces d’art de l’époque romaine, des pièces de monnaie, de marbre... qui peuvent donner une idée sur le commerce d’alors», a-t-il ajouté. Les activités à vocation scientifiques, au sein de la Fédération algérienne des sports aquatiques et subaquatiques, prennent de plus en plus d’ampleur et vont être soutenues prochainement par d’autres disciplines non moins importantes, comme la photo, la vidéo et le cinéma sous-marins. La Fassas projette d’ailleurs d’organiser dans un proche avenir un festival international de l’image sous-marine en Algérie.La fédération travaille aussi à l’élargissement de sa sphère d’activité aux régions du sud du pays, avec la création de ligues locales qui organiseront leurs activités dans les cours d’eau, barrages, etc.). Au plan international, le président de la Fassas œuvre à réunir les conditions nécessaires pour dynamiser la Confédération maghrébine des activités subaquatiques. L’année 2011 serait également propice pour relancer le projet de création d’une confédération méditerranéenne.
___________________
References:

Algeria Press Service. 2011. "L'archéologie marine a le vent en poupe". La Tribune. Posted: January 15, 2011. Available online: http://www.latribune-online.com/culture/45808.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article