Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

Date février 17, 2010

Appel à contribution. Séminaire international organisé par le SEDET-GREMAMO.

En partenariat avec l’Université de Tlemcen (Algérie), Laboratoire MECAS

Date : 7-8 octobre 2010

Lieu : Université Paris 7 Diderot

L’eau, bien rare et précieux, a été de tout temps l’objet d’une attention particulière au Maghreb et au Moyen-Orient. Utilisée avec parcimonie pour la préserver, elle a généré des habitus, induisant des pratiques et des comportements pondérés quant à ses usages.

Si de nombreuses recherches ont été menées quant à la mobilisation des ressources hydriques, à la collecte et au stockage de l’eau, notamment à travers les études pour la construction des infrastructures nécessaires (barrages ou retenues collinaires) ou encore les travaux d’irrigation dans les campagnes (qu’il s’agisse des seguias dans les oasis ou des périmètres irrigués dans les campagnes), il n’en est pas de même de l’alimentation en eau potable en ville et de son utilisation, des conditions d’accès à l’eau et ses conséquences sur la santé (branchements sauvages, bâches à eau, M.T.H., etc..), sa distribution et les différents systèmes de gestion, ses pénuries et les différentes stratégies pour y faire face. C’est par l’étude et l’intérêt portés à ces différents aspects que nous envisageons cette Rencontre internationale, prévue à Paris.

Certes, il y a quelques années, cette thématique avait été approchée dans le cadre d’un colloque organisé par le GREMAMO/Sedet sur « les Services Publics et leurs dynamiques au Maghreb et au Moyen Orient » (éd. L’Harmattan, 2001) mais les textes publiés ne prenaient en compte que les expériences liées à la libéralisation de la distribution de l’eau dans quelques pays. Si cette publication apportait des éléments de comparaison, elle concernait prioritairement les différents modes de gestion. D’autres travaux se sont focalisés sur un pays, par ex. « Gouvernance urbaine et accès à l’eau potable au Maroc » (dir. Claude de Miras et Julien Le Tellier, éd. L’Harmattan, 2005) ou les études d’Eric Denis sur l’Egypte ou encore « Les batailles de l’eau. Où en est la Syrie ? » (Maghreb-Machrek n°196, 2008).

De même, les travaux réalisés sur ce thème dans la wilaya de Tlemcen grâce à une convention de coopération CNRS entre notre Groupe Gremamo/Sedet et le laboratoire MECAS de l’Université de Tlemcen, ne prenaient en compte que l’aire géographique tlemcenienne.

L’intérêt de poursuivre ce travail en l’élargissant à l’ensemble des villes, du Maghreb au Moyen-Orient, dans un souci de comparaison, s’avère utile et nécessaire.

La thématique proposée appelle bien évidemment des approches disciplinaires diverses : histoire, géographie, ingénierie, économie, sociologie, anthropologie, médecine, architecture, urbanisme et praticiens.

Les différents axes suggérés sont :

* Accès à l’eau dans l’histoire des villes du Maghreb et du Moyen Orient

* Les mutations de la période coloniale : du porteur d’eau à la fontaine

1. de la notion de service public et compagnies concessionnaires

2. adduction, distribution, réseaux : de la fontaine au robinet

3. eau et nouvelles pratiques citadines

* Les indépendances : nationalisation et monopoles

* Du monopole à la libéralisation : nouvelles gestions, nouveaux usages

* Eau et santé : maladies à transmission hydrique (MTH)

* Eau et tourisme : un conflit ?

* Eau et architecture : ambiances et paysages urbains

Les travaux entrepris lors de cette Rencontre devraient être poursuivis dans le cadre d’un Colloque international prévu à Tlemcen (Algérie) en 2011 ou 2012.

Pour toute proposition de communication, prévoir l’envoi d’un résumé d’1 à 2 pages (3000 à 3500 signes) pour le

5 avril 2010 (fichier attaché, format word, times 12). Un avis du comité scientifique sera adressé à l’auteur au plus tard le 15 mai 2010. Les communications seront attendues au Laboratoire SEDET pour le 1er septembre 2010.

Les auteurs de communication sont exonérés des droits d’inscription qui s’élèvent à 50 euros.

Coordination scientifique :

Chantal Chanson-Jabeur, Laboratoire SEDET : chantal.chanson-jabeur@paris7.jussieu.fr

Sid-Ahmed Souiah, MRTE-Cergy/SEDET : sid_souiah@yahoo.fr

Comité scientifique :

- Abderrazak Benhabib, Directeur du MECAS (Université Tlemcen)

* Chantal Chanson-Jabeur (Sedet/Gremamo)

* Abdelmadjid Djenane (Université Sétif)

* Claude de Miras (IRD, Marseille/Rabat)

* Samir Maliki (Mecas, Université Tlemcen)

* Patrick Ribau (Sedet/Gremamo)

* Sid Ahmed Souiah (MRTE-Cergy/Sedet/Gremamo)

* Mohamed Al Dbiyat (IFPO, Damas)

Contacts et Organisation : Laboratoire SEDET, Université Paris 7 Diderot

* Sylviane Cheminot : tél. 00 33 (0) 1 57 27 72 79,

courriel : laboratoire.sedet@univ-paris-diderot.fr

- Isabelle Nicaise : tél. 00 33 (0) 1 57 27 72 78

courriel : isabelle.nicaise@univ-paris-diderot.fr

- télécopie du laboratoire : 00 33 (0) 1 57 27 72 80


source: http://rumor.hypotheses.org/610

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article