Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

Chlef

L’étude expérimentale de la production d’énergie émise par les panneaux photovoltaïques, le recyclage des déchets sous leurs différentes formes et nature, la radioprotection et la protection de l’environnement entre autres étaient parmi les principaux thèmes débattus lors d’une conférence récemment organisée par la Maison de l’environnement de Chlef.

Animée par Dr Abderrahmene Aben de l’Institut euroméditerranéen de l’environnement et des énergies renouvelables de l’université de Valenciennes, cette conférence, à laquelle ont pris part de nombreux spécialistes en la matière, étudiants et autres invités, était l’occasion de prendre connaissance des différents aspects et moyens liés à la protection de l’environnement en général. 

Pour le conférencier qui a passé en revue toutes les données, étapes et mécanismes relatifs à la mise en place et à l’utilisation de ce type d’équipements, à savoir les panneaux photovoltaïques excessivement coûteux selon lui, “il faut d’abord commencer par économiser notre énergie électrique. Celle-ci fait continuellement l’objet d’un gaspillage inadmissible et inconcevable”.

“Comment se fait-il que dans plusieurs villes et localités de notre pays, des lampadaires publics restent inutilement allumés en plein jour ?”, s’interroge le conférencier, qui ajoute que la responsabilité des collectivités locales est entièrement engagée à ce sujet.

Le même orateur a également mis l’accent, toujours dans le même cadre, sur la nécessité absolue d’engager des recherches scientifiques afin de procéder au stockage de l’énergie électrique, en faisant participer des jeunes universitaires qui affichent, d’après lui, une disposition et une volonté de fer afin de réaliser leur rêve.

C’est aussi le cas pour ce qui est de la récupération et du recyclage des déchets et des eaux pluviales.

“L’environnement reste l’affaire de chacun et nous sommes tous responsables de sa dégradation. C’est pourquoi il est temps que chacun de nous agisse et use ainsi de sa culture environnementale”, a-t-il déclaré entre autres à l’assistance.

Pour sa part, Naziha Maïmoun, coordinatrice de la Maison de l’environnement de Chlef, l’un des huit établissements du genre que compte le pays, qui était accompagnée de plusieurs autres collaborateurs, est intervenue au sujet du rôle de l’énergie renouvelable dans la protection de l’environnement, en ouverture de la conférence.

Celle-ci a connu un large débat entre l’ensemble des présents.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article