Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

«L'Etat continuera à subventionner les prix des céréales» par Nassima Bensalem (Le temps d'Algérie)

22-12-2010

Le Premier ministre met fin aux rumeurs :



Les prix des céréales continueront à être subventionnés par l'Etat. cette précision a été faite par Ahmed Ouyahia en réponse aux rumeurs circulant sur l'annulation de la subvention des prix du blé dur et tendre et de l'orge.

«L'initiative de l'Etat se poursuivra», a-t-il assuré. Il a dans le même sens indiqué que «depuis que l'Etat a décidé de relever la subvention du prix du blé dur à 4500 DA le quintal et à plus de 3000 DA pour le blé tendre, les agriculteurs travaillent davantage», ajoutant que «l'augmentation de la production des céréales permettra de réduire les spéculations et de stabiliser les prix des produits agricoles».

Toutefois, il a relevé avec regret que la longue liste des mesures gouvernementales et des orientations contenues dans le discours historique du président Bouteflika devant les agriculteurs en 2009 «soit mise aux oubliettes et que l'intérêt ne soit porté qu'à l'effacement des dettes des agriculteurs».

Il a appelé à cet effet les instances et organisations qui encadrent l'activité agricole à informer les agriculteurs du contenu de ces dispositions importantes. Au sujet de la situation des éleveurs, M. Ouyahia a précisé que «l'Etat ne les a pas abandonnés, il poursuit les opérations de forage dans les Hauts Plateaux ainsi que la protection des zones pastorales et la subvention des prix du fourrage acheté à 2500 DA le quintal et cédé à ces derniers à 1550 DA le quintal.
         
La crise de logement sera éradiquée
La crise de logement en Algérie demeure encore une question d'actualité. Ahmed Ouyahia a souligné la détermination de l'Etat à poursuivre les efforts pour éradiquer le fléau en construisant davantage d'unités dans toutes les régions du pays y compris les zones rurales.

«Nul ne peut ignorer les efforts déployés par l'Etat qui a réussi à réaliser 1,160 million de logements durant le plan quinquennal 2005-2009 et 2 millions d'unités entre 1999 et 2009», a-t-il dit en rappelant qu'il est prévu la «construction de plus de 2 millions de logements durant le plan quinquennal 2010-2014 dont 700 000 ruraux, 500 000 sociaux, 300 000 dans le cadre du programme d'éradication des constructions précaires et 500 000 promotionnels». Le Premier ministre a insisté sur l'intérêt que l'Etat accorde au logement rural qui permet de mettre fin à l'exode rural, de garantir la stabilité aux citoyens et de contribuer à la promotion de l'agriculture.

M. Ouyahia a, dans ce contexte, précisé que l'Etat qui a réalisé plus de 300 000 logements ruraux durant le dernier plan quinquennal, a décidé d'octroyer une aide de 70 millions de centimes à chaque citoyen désireux de construire son logement rural.

Le Premier ministre a rappelé les mesures incitatives décidées cette année par le Conseil des ministres, en l'occurrence la bonification du taux d'intérêt des crédits d'acquisition de logements pour les revenus faibles à 1% et à 3% pour les revenus moyens. Ces mesures concernent également l'octroi d'aides aux entrepreneurs et la réduction des prix des terrains destinés à la construction des logements inscrits dans le cadre des programmes publics.

Le gouvernement insiste sur le développement des énergies renouvelables   
 Le secteur des énergies renouvelables était également au menu des déclarations faites par le Premier ministre. Nous apprenons ainsi que le programme de développement des énergies renouvelables a été présenté au gouvernement qui l'examinera en Conseil des ministres au cours du premier trimestre 2011 afin d'élaborer un plan national pour le développement de ces énergies. «Des mesures de soutien financier public pour la réalisation de ce plan seront également prises», a-t-il soutenu.

Selon lui, «l'Algérie s'attellera à développer les énergies nouvelles et renouvelables selon sa conception, ses besoins et ses aspirations pour l'exportation de cette énergie». Il a mis l'accent, à ce titre, «sur la nécessité de fabriquer les équipements nécessaires au développement de ce domaine, avant d'entrer en négociation avec les promoteurs de n'importe quel projet en la matière», citant ainsi le mégaprojet Desertec.

Le Premier ministre a évoqué le sauvetage de Sonelgaz dans sa déclaration : «Sans le soutien de l'Etat, elle aurait fait faillite», a-t-il dit en précisant au passage qu'«aucune augmentation des prix de l'électricité et du gaz ne sera pratiquée».

Appel au développement du tourisme réceptif
Le tourisme, un autre secteur qui suscite l'intérêt du gouvernement, à ce sujet, Ouyahia a indiqué que «le développement du secteur du tourisme ne requiert pas uniquement le développement des infrastructures mais aussi un environnement adéquat et des services de qualité». Il a souligné, à ce propos, que «la nécessité d'une évolution sociale permettant la mise en place d'un environnement adéquat en termes de sécurité et de bien-être des touristes».

Il a ainsi appelé les professionnels du secteur «à ne pas se contenter, dans l'exercice de leurs activités, d'acheminer des touristes algériens à l'étranger mais, également, de promouvoir la venue de touristes étrangers en Algérie», estimant impératif de garantir certaines règles professionnelles et de qualité dans les prestations fournies au niveau des structures touristiques, notamment les hôtels. Il a dans ce même sillage évoqué les facilités accordées par l'Etat pour la promotion de la destination Algérie.

Il a cité ainsi le soutien aux investisseurs par une réduction des loyers des terrains destinés aux projets touristiques pouvant atteindre 80% au sud du pays, l'octroi de crédits bonifiés au profit des investisseurs, la formation de compétences et une remise fiscale sur les bénéfices et la valeur ajoutée (7%) pour une période de 10 ans.

Nassima Bensalem

 

 

http://www.letempsdz.com/content/view/50221/1/

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article