Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

Lancement du jumelage au profit de l'ANAT dans le cadre du programme “P3A”

Doté d'un budget de 900 000 euros débloqué par l'Union européenne, le jumelage pour le renforcement de l'Agence nationale de l'artisanat traditionnel et des institutions publiques et professionnelles chargée de la promotion du secteur a été lancé, hier, en présence de responsables des ministères du Tourisme et de l'Industrie, de l'UE et des principaux partenaires. S'inscrivant dans le cadre du programme d'appui à la mise en œuvre de l'accord d'association Algérie-UE “P3A”, ce projet est piloté par un chef de file, la Fondation espagnole de l'innovation de l'artisanat (Fundesarte, Espagne) et un partenaire junior, la direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services (DGCIS, France). D'une durée de 18 mois, ce partenariat s'est donné plusieurs objectifs comme la consolidation du rôle moteur du secteur de l'artisanat algérien dans la vie économique et sociale du pays, la création d'emplois, le développement durable et équilibré des bassins d'artisanat. “Le présent jumelage rapproche, d'une part, nos institutions de promotion de l'artisanat traditionnel et, d'autre part, il permet la mise en place d'une passerelle de transfert des compétences techniques avec nos collaborateurs de l'Union européenne, représentés pour ce programme, par le consortium hispano-français”, explique M. Ahmed Kaci Abdallah, secrétaire général du ministère du Tourisme. Pour sa part, Mme Ingrid Schwaiger, représentante de la délégation de la Commission européenne en Algérie, a tenu à mettre en valeur “l'importance d'encourager particulièrement la mise en œuvre et la réalisation d'actions de partenariat euroméditerranéens qui favorisent l'amélioration des qualifications du personnel, le renforcement des capacités dans l'innovation ainsi que le développement de la qualité des organismes de soutien aux entreprises”. Si le représentant de l'ambassade d'Espagne en Algérie n'a pas tari d'éloges sur l'Algérie en la qualifiant de “partenaire stratégique”, la directrice générale de l'Anat, Mme Fazia Barchiche, a assuré que son institution “mettra tous les moyens humains et financiers pour la réussite de ce programme”, non sans préciser que les partenaires algérien et européen doivent “travailler d'égal à égal”. L'objectif de la partie algérienne est de faire bénéficier le secteur de l'artisanat de l'expertise européenne.

 

 A. C. Liberté : 31 - 03 - 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article