Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

L’extraction hydraulique du gaz de schiste est « dangereuse » pour l’écosystème et peut être à l’origine d’un véritable « désastre » écologique, a affirmé mardi à Alger, Jean Luc Mélenchon, président du Front de gauche, en France.

 

« L’extraction hydraulique du gaz de schiste est dangereuse pour l’écosystème, et l’exploitation de ce gaz peut être à l’origine d’un véritable désastre écologique », a souligné M. Mélenchon, lors d’une conférence sur l’eco-socialisme, organisée par le Centre culturel de l’Institut français d’Alger.

Selon lui, l’Algérie devrait « s’opposer à l’exploitation du gaz de schiste et opter pour d’autres procédés créateurs de richesse pour faire fonctionner leurs entreprises ».

Mieux encore, le président du Front de gauche estime que les pays exploiteurs des énergies carbonées doivent « radicalement » modifier leur politique et intégrer la pensée écologique, car c’est un défit « culturel » au-delà des aspects idéologiques.

Les produits chimiques dégagés par les raffineries pétrolières sont l’une des causes des effets de serre et sont incompatibles avec un écosystème adéquat à la vie, a-t-il souligné.

Les activités industrielles et les perturbations climatiques sont responsables de trois catastrophes naturelles, à savoir, l’augmentation de la température, la salinisation de l’eau de mer et l’augmentation du niveau de mer, a-t-il ajouté, précisant que ces perturbations créent une « dette écologique » que la terre ne peut plus reconstituer.

Il propose aux gouvernements de se concentrer et de s’orienter sur la question écologique en introduisant des règles vertes dans leur constitution et adopter des idées nouvelles telles que l’eco-socialisme.

Arriver à ce genre d’objectif nécessite une rationalisation dans les systèmes de consommation par un réinvestissement des parts de bénéfices des entreprises dans le changement des équipements et des machines.

« Loin d’être une philosophie ou un idéal, ce concept est un intérêt commun qui permet de vivre dans un écosystème compatible à la vie, passant par un air pur, une eau propre et une végétation bio », a-t-il noté.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article