Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Mercredi, 12 Juin 2013 09:50

OUM EL-BOUAGHI

 

Par : NACER B.

L’Union nationale des bureaux d’études agricoles, association à caractère professionnel agréée récemment par le ministère de l’Intérieur, a tenu, ce lundi, sa première session ordinaire à Oum El-Bouaghi pour débattre des questions organiques et des préoccupations de la profession. Pas moins de 20 wilayas étaient représentées à cette réunion à laquelle a pris part également le directeur général du Bneder (Bureau d’études et de développement rural). Parmi les objectifs de l’UNBEA, la défense des droits des cadres et l’organisation de la profession. C’est la question de l’agrément qui a primé sur l’ordre du jour, une revendication pour laquelle un expert agronome de Khenchela a précisé que “le ministère de l’Agriculture et du Développement rural est le seul, depuis l’indépendance du pays, qui ne donne pas d’agrément à ses cadres”. Et d’ajouter : “Je suis expert agronome ; ils ont créé une formule d’expert évaluateur qui est faite par un topographe”. “Aujourd’hui, il y a un plan de charge, mais toujours ces problèmes de soumissions et d’attribution de marchés qui, parfois, sont confiées à des opérateurs hors secteur”, précisera un autre intervenant. D’autres évoqueront les lourdeurs administratives au niveau local, comme à Tamanrasset ou encore à Tizi Ouzou cette fois-ci, la concurrence déloyale, selon M.A. (Beta), dans cette wilaya, puisque, a-t-il poursuivi, la Chambre d’agriculture a créé un bureau d’études qui assure les mêmes prestations avec le cachet de la chambre mais sans griffe. Pour le DG du Bneder, M. Abboud Salah Bey, “Depuis 2011, après l’avènement de la circulaire ministérielle n°108 portant création de nouvelles exploitations agricoles et d’élevage, nous avons fait adhérer un certain nombre de bureaux d’études, qui dépassent aujourd’hui les 500 identifiés, parmi lesquels certains sont conventionnés ; il y a plus de 483 bureaux d’études qui ont été consultés dans le cadre de la réalisation d’études de faisabilité technico-économiques pour la création d’exploitation agricoles”. Pour certains participants, il est d’abord question d’agrément. Parmi les recommandations, l’on citera la préparation du premier congrès de l’UNBEA avant la fin de l’année en cours à Alger.

 

 

B. N

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article