Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

"La guerre moderne est l'activité humaine la plus nocive pour l'environnement mondial" Par Karim Tedjani

On parle beaucoup dans la presse des impacts nocifs sur l'environnement mondial de nos modes de consommation et de production industriels . L'agriculture et l'industrie sont régulièrement accusées, à juste titre, d'être de grandes sources de pollution et de gachis d'énergie, ainsi que de ressources naturelles. 


Certes, mais quand il s'agit de nous informer , à ce même propos, de l'ampleur des dégats causés par les guerres "modernes" qui ont embrasé l'Histoire depuis le siècle dernier, je trouve que les voix se font  beaucoup moins nombreuses.

Dans un essai très passionnant intitulé "Une brève histoire de l'extinction en masses des espèces" (2002), Franz Broswimmer met  le doigt sur un tel injuste déni de la part de notre opinion publique mondiale.  

La guerre industrielle a pour but ultime la destruction totale de l'environnement social et environnemental de l'ennemi. Déja Suntzu, dans le très ancien et célèbre traité chinois "l'Art de la guerre", insistait sur cette condition pour atteindre la victoire totale et durable sur ses ennemis. Jadis certains peuples comme les Vandales déversaient des tonnes de sel dans les sols de leurs vaincus afin de les rendre infertiles pour des siècles. Les Européens ont délibérément exterminé les bisons en Amérique parce qu'ils étaient à la base du système social des Indiens dont ils convoitaient le territoire. La Chine, pour retarder l'invasion nippone, n'a pas hésité à détourner un fleuve et bouleverser  ainsi nombre de ses  écosystèmes. Les russes ont fait de même en appliquant la politique de la "terre brûlée" avec Napoléon et Hitler.

A chaque fois, malheureusement, les conséquences sanitaires et sociologiques de tels ravages s'étendent à d'autres régions et participent à déstabiliser la société de ces pays en état de guerre moderne.


C'est en Indochine, apparemment, que les armèes coloniales ont réalisé qu'un nouveau type de guerre devait être appliqué face à des civils impliqués par les conflits armés: la guerre révolutionnaire,  dont le "Livre Rouge" de Mao posa les bases . C'est en Algérie qu'elle fut appliquée pour la première fois avec science et théorie. Une guerre "écocide" qui va trouver dans les progrès techniques et industriels de "formidables"  moyens de s'exprimer lors de la guerre du Vietnam et durant les  autres conflits internationaux  qui suivirent. En Yougslavie, de nombreux sites naturels et d'espèces ont été rasées de la carte, pour triste exemple. Avec des productions de déchets toxiques, des consommations d'énergie et des productions de Co2 colossales , la guerre moderne est la pire ennemie de l'Homme ainsi que de la Nature. La guerre froide, source de sabotages et de course à l'armement également...La guerre qui, à l'instar de toute activité humaine, s'est industrialisée, est devenue un ogre garguantesque qui risque de dévorer toute la planète ainsi que ses habitants. 

Les budgets énormes attribués à la guerre permanente pourraient plutôt servir à instaurer une monde plus juste socialement et donc plus harmonieux avec son environnement. Avec tout cet argent on pourrait faire des miracles...La guerre, comme la pollution, n'est pas une maladie, mais un symptôme de la dégradation de la nature humaine. C'est en guérissant l'humanité de ses pires travers, dont la guerre, que nous aurons peut-être une chance de sauver cette planète en souffrance de nous héberger. 

Ainsi selon l'optimisme et la subjectivité des études réalisées à ce sujet on considère que la guerre moderne est responsable de 10 à 30% de la destruction mondiale de la biodiversité! Les dégâts écologiques pour tant de nations comme le Rwanda ou l'Irak risquent de plus jamais être réparés. Des champs entiers ont été minés , des terres "assassinées", des cours d'eau empoisonnés et tant d'autres choses tellement abjectes ont été accomplies au nom d'une croissance continue qui ne pourra mener l'humanité qu'à sa perte car elle a pour limite son environnement qu'on ne peut restaurer facilement même avec la technologie la plus innovante. 


Pour sauver la Planète il faudrait à vrai dire avant tout lutter contre l'injustice et l'ignorance qui sont le charbon de la Guerre, quelque soit les époques humaines. La Paix mondiale durable, le débat social, la répartition égales des richesses...Voilà peut-être les clefs pour sauvegarder le peu qu'il reste de biodiversité en ce bas mais néanmoins si beau Monde.

La biodiversité n'est pas un concept, ou bien encore juste un mot à la mode. C'est un ensemble extrêment complexe  et fragile d'êtres vivants  qui a inspiré et assisté  l'Homme dans chacune de ses créations. La biodiversité stimule les être humains depuis la nuit des temps. Croire que l'homme du 21ème siècle est capable d'en maîtriser les rouages est une pure illusion. Autant dire qu'imaginer qu'il est à même de la réstaurer sans éceuils est encore plus utopique.  Nous n'avons même pas encore fini de la répertorié et nous en ignorons beaucoup de ses  fonctionnements. Les politiques mondiales de préservation et de protection de la Nature n'en sont qu'à leur balbultiement et souvent les résultats ne sont pas à la hauteur des sommes engagées. 

Le Génie humain pourra-t-il   vraiment réparer demain ce que nos sociétés modernes détruisent à vrai dire irrémédiablement aujourd'hui?Pouvons nous continuer à seulement l'espèrer et laisser notre espèce s'éteindre parce qu'elle est en train de tuer à petit feu sa meilleure alliée: la biodiversité. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article