Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie

température et canicule

Logo Liberté Algérie

Samedi, 25 Août 2012

Depuis le début de la vague de chaleur qui frappe le pays depuis plus d’un mois, des rumeurs circulent sur la véracité des températures que l’Office national de la météorologie annonce quotidiennement. 
Des citoyens doutent de leur véracité et affirment que les températures données seraient “fausses” car revues à la baisse. Pour la population, Météo Algérie ne dit pas tout sur les températures.

Tentant de mettre la lumière sur cette histoire, nous avons contacté Météo Algérie mais aucune réponse ne nous a été donnée. De son côté, Cheikh Ferhat est catégorique : “La station météorologique algérienne répond aux normes internationales et les températures données par l’office sont vraies. Les gens ne savent pas comment sont prises les températures. La prise des températures doit répondre aux normes internationales, et elle se fait dans un abri météo d’une hauteur de 180 cm et le sol doit être gazonné. Et la station de Dar El- Beida répond aux standards internationaux.

Alors, il n’y a aucun doute sur les températures que l’office communique”, nous a-t-il expliqué. Notre interlocuteur a également précisé qu’il y avait une différence entre la température réelle et la température à l’ombre. “La température réelle ou ressentie peut être supérieure de 6° à 10° par rapport à la température à l’ombre. De plus, quand le thermomètre du véhicule affiche une température, il faut prendre en compte l’environnement. Outre la température de l’atmosphère, il faut ajouter la chaleur du moteur, celle du goudron en plus de la pollution”, souligne-t-il. Pour Cheikh Ferhat, “cette rumeur est due à un manque de culture”, précisant que cette année la canicule a touché tout le globe terrestre des États-Unis jusqu’en Russie.

Concernant l’Algérie, le thermomètre a grimpé de 5° à 6° supérieurs à la normale. Cheikh Ferhat ne donne pas les raisons exactes de cette hausse des températures mais n’exclut pas l’hypothèse du réchauffement climatique. “Nous ne savons pas si ces bouleversements climatiques sont naturels ou sont provoqués”, dira-t-il, avant de souligner que la météorologie est une science nouvelle et qu’il n’existe pas de données suffisantes aujourd’hui pour tirer les conclusions qui s’imposent. Sur un autre registre, Cheikh Ferhat a indiqué que c’est la grosse vague de chaleur qui cause les feux de forêt et non le contraire. La canicule va sévir jusqu’à la fin du mois avec des températures avoisinant les 40° au Nord et entre 40° et 43° à l’intérieur du pays. Quant au Sud, elles peuvent frôler les 46°.


D S

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article