Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

 

 L’environnement a beau avoir ses experts et ses défenseurs, il ne peut se dissocier d’autres acteurs, qui composent la société. Les pouvoirs publics d’un côté, le mouvement associatif et les citoyens, de l’autre. Cet article porte, dans ce sens, sur l’activité qu’a menée, une association au niveau du lieu de son implantation.

Toujours, dans le sillage « penser globalement et agir localement », l’association veut relever le défi, de mettre en œuvre un projet d’intégration des associations, de différents caractères ainsi et, surtout, des citoyens, dans le processus du progrès écologique. Durant trois jours, l’association a su mettre en place un programme ; développé par ses membres, au profit d’une cinquantaine d’individus ; représentant les différents acteurs du mouvement associatif, venus de cinq wilaya, à savoir, Boumerdès, Jijel, Médéa, Blida et, notamment, Bejaia. Néanmoins, des étudiants, lycéens, collégiens, ainsi que des membres des structures de la jeunesse et des sports, ont été intégrés dans cette formation.
L’association a donné une grande importance, à la formation de la catégorie juvénile, et compte y investir ses efforts, dans la formation de ces jeunes gens, pour qu’ils puissent être, à leur tour, les acteurs de demain. La formation, sous le titre « Les amis de la nature », a porté sur l’éducation environnementale. En collaboration, avec plusieurs structures et enceintes qui activent dans le domaine environnemental, en l’occurrence ; Direction des forêts, Direction de l’environnement, Commissariat national du littoral, Direction de la jeunesse et des sports et le Parc national de Gouraya, avec la contribution des autorités locales, représentées par L’APC et la Daïra. Le programme ; dont le contenu était assez riche, a été suivi avec succès.
La manifestation s’est déroulée, en suivant un schéma, bien structuré. La formation comportait, des conférences et des communications, des ateliers, des sorties pédagogiques et touristiques, et ainsi que des projections de documentaires. Toutes les activités se sont déroulées dans une atmosphère joviale et professionnelle. Durant la durée de la formation, beaucoup de sujets ont été débattus et, a vu la contribution et la participation des différents participants. La formation a permis aux participants de découvrir les paysages naturels et pittoresques que nous offrent, nos régions. Des forêts, du littoral et même du côté hydrologique, avec des oueds et des lacs.

Le premier objectif du projet et de l’association « Tichy la verte » a été atteint au sein même de cette activité, et lequel était de réunir la société civile et les autorités locales, pour en discuter et en débattre, sur l’environnement. Le projet se projette à long terme, il vise à former des citoyens capables, à leur tour, de faire passer le message sur les questions environnementales. Sensibiliser la société civile et accompagner, les autorités pour la protection de l’environnement. Création des clubs verts au sein des différents établissements scolaires. Inculquer l’esprit et l’éducation environnementale dans les générations futurs et nos concitoyens. Cette activité se veut une initiation à un long et rude travail, qui nous attend pour la protection et la réhabilitation de notre environnement et notre entourage. L’environnement et l’écologie sont l’affaire de tous, et se reposent dans beaucoup de cas, sur de simples gestes quotidiens. Protégeons, l’environnement, pour qu’il puisse, nous protéger.
**ARKOUB. F.
*Activité réalisée par « Tichy la verte ».
** Environnementaliste médical, membre de l’association Tichy la verte.
N.B : Un réseau virtuel a vu le jour, en marge de la clôture de cette manifestation. Le réseau Algérien des protecteurs de l’environnement, sous l’appellation « Les ambassadeurs de la nature ».

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article