Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Environnement

 

Face book 
 
Edition interactive calaméo


La réhabilitation du Barrage vert figure parmi les priorités du secteur de l’Agriculture, inscrite au titre du prochain plan quinquennal, a déclaré, mardi à Djelfa, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelwahab Nouri.

"La réhabilitation du barrage vert, qui place l’Algérie parmi les pays pionniers en matière de lutte contre la désertification, figure parmi les priorités du prochain quinquennat, grâce à un programme spécial visant la réhabilitation des espaces forestiers résistants à la sécheresse des sols, et dont la mise en œuvre interviendra, dès le parachèvement des études le concernant", a souligné M. Nouri, en marge de sa visite de travail effectuée à Djelfa, en compagnie de la ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, Dalila Boudjemaa.

Lors de cette visite, inscrite au titre de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la désertification, M. Nouri a relevé que l’Algérie, qui a ratifié la convention onusienne relative à la lute contre la désertification, fait toujours face, à l’image de ses voisins de la rive sud de la méditerranée, "aux effets néfastes de la désertification, dont les risques ont été multipliés, à cause des changements climatiques et de la sécheresse sévissant dans ces régions difficiles".

Il a rappelé les mesures engagées par l’Etat en matière d’adaptation de la stratégie de développement rural, par l’implication des habitants de ces zones dans leurs mises en œuvre. A l’instar du lancement de 9000 projets de développement rural au bénéfice des populations rurales, en vue de l’amélioration de leurs conditions de vie et de la préservation de la ressource naturelle locale.

Les projets inscrits à l’actif des programmes de développement des zones montagneuses, steppiques et sahariennes ont pour objectif de valoriser et accroitre le couvert forestier, de même que le traitement des bassins versants et la protection des équilibres environnementaux, aux fins d’aider à la réduction de l’érosion des sols et à la lutte contre la désertification, a encore expliqué M. Nouri.

Le ministre a entamé sa visite, à Djelfa, par l’inspection de la réserve de chasse d’Ain Maabed, où un exposé lui a été présenté sur les activités de cette dernière, et sur le secteur des forêts.
Sur place, le ministre a, également, entendu un exposé sur les activités du Haut commissariat au développement de la Steppe, et son rôle dans la préservation des ressources faunistique et floristique locales.

A la station régionale de l’Institut national de la recherche forestière, M. Nouri a reçu des explications sur l’étude relative à l’extension du barrage vert, au niveau de la forêt El Medjbara, à la sortie- sud du chef lieu de wilaya. Il a considéré cet espace comme un "modèle de l’efficacité du projet du barrage vert".

Dans la ville de Messaad (75 km au sud de Djelfa) le ministre a visité une foire des produits agricoles de la région, dont les organisateurs lui ont fourni des informations sur les activités des nombreux partenaires locaux impliqués dans le développement du secteur agricole à Djelfa.
L’opportunité a, aussi, donné lieu au lancement de la deuxième édition de la Fête de l’abricot à Messaad, une ville connue pour l’abondance de sa production de ce fruit de saison.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article