Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

« La révolution industrielle et l'environnement mondial... » Par Karim Tedjani

 Photos-des-articles 7048

 photo: "Nuage de pétrole"  par Tedjani K.

 

 Une révolution peut en cacher une autre

La révolution française a joué un rôle considérable dans l’histoire du monde moderne. Elle fut l’étincelle, le point de départ d’un ordre nouveau sur Terre. Celui, non plus de la féodalisation de la société française à des castes de guerriers et de prêtres, mais  plutôt du libre échange des richesses matérielles et des idées. Ce nouvel ordre vit le jour avec la prise du pouvoir suprême par « les marchands » qui surent alors, habilement s’assurer la coopération des masses populaires. Il faut dire, qu’en 1789, les récoltes sont misérables et que, le peuple veut consommer du pain…La France a faim.

D'autres pays européens prendront ensuite le pas.

La Déclaration des Droits de l’Homme devient le symbole de toutes ces nouvelles républiques. L'Amérique, que l'on appelle alors "le nouveau monde", sera indiscutablement le laboratoire ainsi que la vitrine la plus flamboyante d'un mode de vie révolutionnaire qui émergera progressivement dans les sociétés des siècles qui suivront: la société de consommation. Même si la révolution américaine aura lieu avant celle de cette dernière,  la France restera la mère patrie de "l'esprit des lumières", contribuera fortement à l'indépendance des états-unis  et sera longtemps un cas à part, une "exception française", dans l'Histoire globale des sociétés modernes.

En écho à ce basculement de la monarchie vers la République de la part de nombreux pays très influents dans le monde, une autre révolution s’est effectuée, celle de l’Industrie et de la mondialisation des marchés. A vrai dire, ces deux révolutions me paraissent indissociables et interdépendantes, à l’instar de la relation qui existe entre l'oeuf et la poule . L'Industrie n'est pas apparue à ce moment de l'histoire, mais on peut considérer que c'est à cette époque qu'elle a vraiment pris de l'essor.

 

L'Industrie et l'Homme une vieille histoire

Déjà, dans la préhistoire, il semble que des produits tels que les silex ont été produits dans des quantités qu’on pourrait considérer comme industrielles. Il faut bien entendu prendre en considération les faibles moyens technologiques, ainsi que la démographie de l’humanité à cette période. On parle alors d’une « Industrie Lithique ». Dans l’Antiquité, la poterie était un secteur d’activité qui était abordé comme une véritable industrie, toujours au regard des technologies contemporaines à cette ère historique. La filature, la métallurgie étaient aussi des industries émergentes. Avec la découverte du charbon, mais surtout des moulins à vent et à eau, le Moyen-âge fut une période charnière pour l’industrialisation. Enfin, au 18ème siècle, les manufactures notamment de France, commencent à annoncer les prémices d’une nouvelle ère qui est celle de l’apparition d’une vraie industrie moderne et, surtout d’une nouvelle élite issue de ce secteur d’activité.

 

La fin d'un système annonce toujours  le début d'un autre...

La monarchie, installée pourtant depuis des siècles dans la nature de ce pays, commençait à paraître très taxatrice et peu productive, comparativement à la sphère des riches et entreprenants roturiers. Elle ne fut plus alors un système socio-économique adapté à l’évolution de la société dont les élites aspiraient aux « lumières » de la modernité et le peuple, à vivre plus confortablement sa soumission aux classes dirigeantes.

C’est l’époque où la nouvelle société ne signera plus un pacte sacré avec ses rois, mais plutôt un « contrat social », suggéré par Jean Jacques Rousseau, entre les élites dirigeantes et le reste de la population. « Du pain, du vin et des jeux », restera le fondement de cette entente « cordiale »entre le consommateur lambda et ceux qui lui vendent ce qu’il veut, ou se doit de consommer pour avoir l’impression d’être heureux. Bien entendu, il sera question « d’Egalite » de « Fraternité » et de « Liberté », mais la portée de ces valeurs sera tout de même cadrée par les impératifs de « la Chose Publique ». Un esprit moderne, favorable aux changements radicaux des modes de fonctionnement de la société était né.

Les préceptes de l'industrie pouvaient être assimilés et surtout acceptés par toute les nouvelles nations fraîchement républicaines. La révolution française ne fut-elle pas d'ailleurs la première à utiliser une machine, la Guillotine, pour se faire regner l'ordre et appliquer la justice? 

Une fois ce cap passé, il faudra attendre un siècle pour considérer que la révolution industrielle aura  vraiment été victorieuse de toutes les autres révolution.

 

Adam Smith, Rockefeller, Rotchlid, Darwinn  et tant d'autres   auront une grande incidence sur l'idéologie de cette révolution industrielle et libérale qui commence à vraiment voir le jour à partir du 19ème siècle qui  posera les bases d'un  Ordre Mondial Nouveau.

 

La révolution industrielle à l'assaut de toutes les autres révolutions

Face au capitalisme libéral, dont l’Industrie est le bras armé, aucune idéologie n’a pu l’emporter.

Même la Chine, jadis grande nation communiste est devenue aujourd’hui une superpuissance industrielle et économique. Moscou , hier encore la capitale du Communisme, est, à présent, devenue une des plus belles vitrines de la société de consommation de masse.

D’ailleurs, le concept d’industrialisation a transcendé les courants idéologiques, puisque le communisme soviétique, bien qu’anti capitaliste, a, dans ses planifications, toujours donné une place très importante à l’industrie qui s'est imposée au monde entier comme étant une des source de croissance économique parmi les plus légitimes et indispensables. Le fachisme, non plus, bien qu'il utilisa lui aussi l'industrie comme vecteur de croissance, ne résista pas bien longtemps au capitalisme  libéral anglosaxon.Le "D day" fut également la victoire d'une industrie sur une autre. Cela été notamment rendu possible grâce aux formidables avancées de la science et la découverte des énergies fossiles  ainsi que du moteur à explosion à la fin du 20ème siècle.

 

Le progrès (?)

Ces progrès, ont permis d’intensifier énormément les cadences de fabrication des manufactures par leur mécanisation planifiée et sont ainsi devenues des usines. La deuxième guerre mondiale jouera un rôle très important dans l’histoire de l’industrie moderne qui, à mon humble avis, s’est vraiment installée dans le quotidien de l’Humanité à partir de cette époque .

Il ne faut pas oublier, l’esclavage, la colonisation qui ont aussi contribué à l’essor de l’industrie occidentale, ne serait qu'en lui fournissant une main d’œuvre et des ressources naturelles à des coûts très moindres.

La rationalisation du travail, la gestion des ressources humaines et des modes de productions, le management , le pouvoir d'achat , la force de vente , tous ces concepts et bien d'autres sont des inventions que l'on peut incomber aux transformations considérables qui se sont effectuées dans les sociétés qui se sont industrialisées au cours de ces derniers siècles. Les mentalités ont été bouleversées par tous ces changements.

 

Cette révolution est toujours en marche et elle s’appuie sur une extraordinaire propagande médiatique ainsi qu’une armada de partisans, présents dans toutes les sphères de nos sociétés. Qu'ils soient patrons, politiques, cadres, fonctionnaires, employés, artistes, retraités et même chômeurs, tous sont dévoués à la cause de la « société de consommation » des démocraties libérales. Qui pourrait, parmi nous, se vanter d’être totalement indépendant face à l’industrie ? Surtout pas moi, qui écris cet article sur un ordinateur fabriqué à la chaîne et qui vit le quotidien d’un parisien en 2011…. Mon empreinte écologique est, par exemple trois fois supérieure à celle d’un habitant  lambda de mon pays d’origine, l’Algérie.

 

 

Tout succès a un prix, celui de la révolution industrielle est surtout environnemental

Aujourd’hui, notre confort, celui des pays développés et émergents semble coûter cher au reste du monde, mais aussi à la santé publique et, à l’environnement de nombreux habitants de la planète. La plupart d’entre nous sommes totalement incapables d’assurer vraiment notre bien-être par nos propres moyens. Nous avons souvent besoin pour cela de consommer et donc de gagner l’argent. Tout, à présent a un prix, même l’eau, source de vie pourtant aussi primordiale que l’air que nous respirons tous et toutes.

Dans beaucoup de mes gestes quotidiens, quand je mange, je bois, je me lave, je fume, je me chauffe, je me soigne, par exemple, je nuis involontairement à ma santé ainsi qu’a celle des autres puisque ces gestes ont des impacts néfastes sur l’environnement. La terre étouffe sous nos emballages, la mer a été souillée par les déjections de notre industrie, des enfants travaillent, des animaux souffrent pour nous assurer de consommer sans frustration, et ce, au plus bas prix. Comment éluder, comme semblent pourtant le faire les nations les plus concernées par le problème, le réchauffement climatique qu’une grande partie de nos savants incombent à l'hyperactivité industrielle de l’Homme moderne ?

 

Le Confort moderne, norme mondiale du "bonheur"

Ne pas reconnaître, non plus, les fabuleux progrès que cette révolution a portés et porte toujours en elle, serait de même une  pure idiotie.

En un siècle, la population mondiale, et ce malgré deux guerres mondiales très meurtrières, a littéralement explosé. La longévité de l’Homme des temps modernes a sensiblement augmenté. Le confort des masses populaires d’une grande partie des nations a été considérablement amélioré : frigidaire, machines à laver, automobiles, téléphones, ordinateurs, médicaments et soins plus accessibles . L'industrie, prolongement de la technologie,  a permis à l'Homme de se déplacer plus loin, plus vite. De manger plus et à n'importe quel moment. De ne plus avoir besoin de se déplacer pour communiquer. Une fabuleuse capacité à faire circuler l'information et les idées. De vivre, jusque là, plus longtemps et dans des conditions d'hygiène largement meilleures qu'avant. De s'instruire plus facilement.  L'imprimerie, une industrie,  a changé beaucoup de choses à ce propos. De se chauffer , de boire de l'eau du robinet, de s'habiller . Et tout cela, à des prix suffisamment bas pour qu'une grande "élite" mondiale  puisse en disposer avec abondance.

Comment renier tout ces bienfaits et vouloir les refuser à tous les habitants de notre si belle planète ?

 

Développement infini?

Il n’est pas question de parler de décroissance ou d’un retour volontaire à l’Age de pierre. Cependant, comme toutes les révolutions qui durent, la révolution industrielle est devenue absolutiste et impériale, telle une machine endiablée et on peut légitimement affirmer qu'elle n'a pas encore trouvé le moyen de satisfaire la majorité des habitants la planète tout en préservant l'environnement . Quand on sait qu'il faudrait plusieures planètes Terre pour répondre aux besoins de sept milliards de terriens vivant au normes du confort auquelles seulement vingt pour cent de la population mondiale peut aspirer en ce début de millénaire, il est justifiable de se poser certaines questions:

Une révolution doit-elle être indéfiniment durable et vertueuse à la fois ? L’ère du « tout industriel » a-t-elle encore totalement sa place dans nos vies ? Cette révolution, est-elle vraiment en train de devenir "éthique" et "équitable" comme de nombreuses campagnes publicitaires l'annoncent à longueur de journée? Quelles évolutions nos sociétés doivent elles imposer à cette révolution afin que ses bénéfices persistent et que ses impacts néfastes s'atténuent?  Le concept de la "révolution verte " sonnera-t-il  vraiment le glas de la révolution industrielle, ou est-ce un de nombreux avatars ?

Je n'ai pas la prétention d'être historien ou bien encore économiste, aussi je vous prie à l'avance de m'excuser pour les éventuelles erreurs et omissions que j'aurais pu commettre dans ce bref exposé.J'ai voulu partager avec vous le fruit des lectures et recherches ainsi que mon point de vue, non pas avec la conviction d'avoir infailliblement raison, mais plutôt avec le désir de partager ainsi que d'être corrigé si besoin.   Je compte,  tout de même, sur votre indulgence ainsi que votre envie d'approfondir le sujet par vos interventions , vos commentaires et vos corrections. 

Je ne suis qu'un simple citoyen de France et d'Algérie, qui constate régulièrement  le contraste qui existe entre la société d'un vieux pays "Hyper -dévellopé" et celui d'une jeune nation en voie de développement. Il me semble que chacun de ces mondes porte en lui  des solutions pour l'autre.

 

 

 

 

L'Algérie doit choisir son développement

Les choses se feront seulement avec une sincère et équitable collaboration entre les pays qui doivent modifier les fondements de leur industrie, ainsi que leurs modes de consommation et de production , et celles qui doivent , comme la jeune Algérie en devenir, apprendre à se dévelloper de manière plus moderne que leur prédesseurs, c'est à dire en intégrant la donne environnementale de façon plus responsable et raisonnée.

Les mauvaises habitudes se corrigent dès la jeunesse dit-on...

L'Algerie est une jeune nation portée par une terre millénaire qui regorge de richesses naturelles et humaines. C'est dire à quel point elle devrait logiquement s'atteler à atteindre cette modernité afin d'assurer durablement son avenir. Tant de choses restent à construire dans ce pays, aussi pourquoi ne pas le faire dès à présent en se fondant sur une approche plus vertueuse du lien entre l'économie et l'environnement? Le temps n'est plus aux révolutions brutales, aucunes n'a vraiment tenus ses promesses. L'époque a besoin d'évolutions pacifiques vers une société plus juste et  plus saine.

Article rédigé par Karim Tedjani pour "Nouara-algerie.com"

Reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur  sur un site à caractère commercial.

Prière de bien indiquer le lien suivant: www.nouara-algerie.com

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article