Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

"La Turquie veut lancer à partir de l’Algérie la production de la semence acclimatée" Par Liberté

Logo Liberté Algérie

Samedi, 06 Avril 2013 09:50

L’Algérie pour conquérir l’Afrique

Par : Rubrique Economie

Quarante entreprises et une cinquantaine d’investisseurs de l’Union turque des fabricants et industriels de semence (TSÜAB) se déplacent à Alger. Appuyés par les institutions de leur pays, ils inaugurent, le 10 avril prochain, la première rencontre avec la Chambre algérienne de l’agriculture à l’hôtel El-Aurassi, a appris Liberté auprès des autorités compétentes de ce pays à partir d’Ankara. Présenté sous le thème générique : “Discuter dans le domaine des semences et parler des possibilités de partenariats en Algérie”, le rendez-vous est un événement d’une importance avérée pour l’agriculture algérienne. La raison ? Dans les bagages des Turcs, un projet de production de graines est bien ficelé. C’est une nouvelle discipline qui consiste à concevoir des graines selon le climat de chaque région du pays. 
Elle concerne les  légumes et les fruits. L’expérience a bien donné des résultats dans plus d’une dizaine de pays où elle a été menée. Ce qui lui donne aujourd’hui chez les professionnels et les experts une reconnaissance mondiale. Initiée depuis 1984 par l’État turc, cette technologie est mise à l’épreuve par les professionnels dans les pays suivants : les Balkans, Ukraine, Russie, Azerbaïdjan, Kazakhstan, Bosnie, Italie, Pologne, Afrique du Sud et au Maroc. 
Ce qui force le respect et donne au pays de Kemal Atatürk la considération de la meilleure maîtrise de la production de graine sans OGM... La démarche est pour ainsi dire loin d’être un travail de bricolage puisque ses initiateurs prévoient au préalable une implantation de laboratoire afin de déterminer les conditions d’adaptation de chaque culture pour chaque région en fonction des données climatologiques. Mais pour ce faire, les investisseurs turcs espèrent trouver un écho favorable auprès des autorités algériennes auxquelles ils comptent exprimer une demande : mettre à leur disposition des parcelles de terrain nécessaires. Pour la main-d’œuvre, en plus d’être à 100% algérienne, des cycles de formation seront lancés une fois l’approbation exprimée. 
La Turquie qui a de tout le temps demandé un partenariat d’exception avec l’Algérie ne se lasse pas de formuler des demandes de coopération dans tous les domaines avec Alger. Pour ce présent projet, un objectif est dans la tête des Turcs : lancer la conquête du marché africain à partir de l’Algérie.


R. E.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article